Le français Ipsen débourse un demi-milliard d'euros pour acquérir un anticancéreux

Le laboratoire français a acquis les droits de l'Onivyde, un traitement contre le cancer du pancréas métastatique, auprès de la biotech américaine Merrimack. Cette transaction confirme l'orientation d'Ipsen vers la médecine de spécialité.
Jean-Yves Paillé
La médecine de spécialité devrait rester une priorité d'Ipsen pour les années à venir. Avec l'aide de cette activité, David Meek, le Directeur général du groupe, espère dépasser les 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel en 2020, soit un doublement de ses revenus en dix ans.
La médecine de spécialité devrait rester une priorité d'Ipsen pour les années à venir. Avec l'aide de cette activité, David Meek, le Directeur général du groupe, espère dépasser les 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel en 2020, soit un doublement de ses revenus en dix ans. (Crédits : © Carlos Jasso / Reuters)

Publié le 09/01/2017 à 16:56. Mis à jour le 09/01/2017 à 19:45.

C'est le plus important deal jamais conclu par Ipsen. Lundi 9 janvier, le laboratoire pharmaceutique français a obtenu les droits exclusifs de commercialisation de l'Onivyde, un traitement contre le cancer du pancréas métastatique, l'un des plus ravageurs en termes de mortalité. La molécule a été approuvée aux Etats-Unis en octobre 2015.

Pour mettre la main sur cet anticancéreux, Ipsen a mis 575 millions de dollars sur la table. Et si le traitement bénéficie de l'approbation de l'Agence américaine des médicaments pour de nouvelles indications, Ipsen versera jusqu'à 450 millions de dollars supplémentaires à Merrimack.

Cet accord permet également au laboratoire d'acquérir les droits de la version générique du chlorhydrate de doxorubicine liposomale pour injection, un traitement utilisé contre le cancer de l'ovaire, entre autres.

L'oncologie, une des priorités d'Ipsen

Depuis quelque temps, le 3e laboratoire pharmaceutique français a décidé d'accélérer en oncologie. Ce domaine thérapeutique représente plus de la moitié des ventes totales du groupe en 2015, et connaît une croissance à deux chiffres.

Il devrait rester une priorité d'Ipsen pour les années à venir. Avec l'aide de cette activité, David Meek, le Directeur général du groupe, espère dépasser les 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel en 2020, soit un doublement des revenus d'Ipsen en dix ans.

Jean-Yves Paillé

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/01/2017 à 18:07
Signaler
Que vient faire la finance dans le médicament. La recherche médicale devrait être nationalisée sinon plus personne ne pourra se soigner .Les rachats à coups de milliards vont plomber le prix des médicaments et tout le monde laisse faire

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.