Face à EDF et Engie, Iberdrola veut séduire un million de clients français d'ici 2023

 |   |  245  mots
(Crédits : Reuters)
L'énergéticien espagnol mise sur une offre verte et sur un prix inférieur de 10% aux tarifs réglementés.

Un an après son arrivée en France sur le marché des particuliers, Iberdrola se montre ambitieux. Face à EDF, Engie et les dizaines d'autres fournisseurs de l'électricité et de gaz, l'énergéticien espagnol veut en effet conquérir 10% du marché résidentiel dans l'Hexagone. Il ne se fixe cependant aucune échéance précise, évoquant simplement un objectif "à terme".

La position de l'entreprise reste encore très modeste en France, puisqu'elle ne revendique aujourd'hui que 100.000 clients, particuliers et professionnels. Un chiffre qu'elle souhaite cependant multiplier par dix d'ici à 2023.

"Nous sommes convaincus que nos clients recherchent non seulement une offre compétitive mais également la certitude de choisir une entreprise réellement engagée dans la transition énergétique", avance Reginald Thiebaut, le directeur général de la filiale française d'Iberdrola.

Contrats longue durée

Pour gagner de nouveaux foyers, la société mise d'abord sur son prix, inférieur de 10% aux tarifs réglementés de l'électricité et du gaz. Ensuite, sur ses "offres vertes": une électricité produite à partir de sources renouvelables et une consommation de gaz compensée des émissions de CO2.

Sur le marché professionnel, Iberdrola compte sur les PPA (Power Purchase Agreements), des contrats longue durée signés avec des entreprises. Leur l'émergence "constituera un changement structurel de paradigme en Europe", estime Reginald Thiebaut. L'énergéticien vise la "place de leader en France", fort de son expérience en Espagne et aux Etats-Unis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/10/2019 à 0:00 :
Ah!! Enfin un compétiteur etranger qui ne suit pas la voix de son maître, ou de son mentor.
-10% sur le tarif règlementé, ça se discute, faut voir.
a écrit le 24/10/2019 à 12:38 :
10 % mais sur quoi . Si c'est seulement sur le prix du kwh HT , ça ne fait en réalité que moins de 5 % économisés sur la facture . Et sur combien de temps ? Si , comme certaines offres ce n'est que sur 1 ou 2 ans : aucun intéret .
Réponse de le 24/10/2019 à 13:56 :
Quand on regarde les diverses offres, selon qu'on consomme peu ou beaucoup, le fournisseur "idéal" n'est pas le même, parfois kWh plus économique mais abonnement plus cher, ou l'inverse....
On peut changer de fournisseur quand on veut, ça va finir par faire nomadisme électrique (le nouveau fait relever le compteur et résilie vs le fournisseur précédent).
Que 5%, sûr que c'est peu. En AG de copropriété(lotissement) j'ai parlé de ma réduction de 20% de ma facture en remplaçant ma VMC, de 48kWh/mois suis passé à 3kWh (100€ de facture en moins par an, la nouvelle a donc été amortie en 3 ans), mais les voisins ne semblaient pas intéressés, 1 ou 2 jours de salaire, à quoi bon, c'est si peu. Si on le fait faire c'est plus cher, c'est sûr.
a écrit le 24/10/2019 à 12:33 :
C'est marrant comme ça attire les foules ce marché...
Merci le vol à l'étalage de l'ARENH !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :