ArcelorMittal prévoit une nette amélioration au deuxième trimestre

 |   |  444  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Malgré un début d'année difficile, le numéro un mondial de la sidérurgie prévoit un net rebond de ses résultats au deuxième trimestre. Cette performance sera possible grâce à la reprise de la demande et à la hausse des prix sur ses principaux marchés, selon le sidérurgiste.

ArcelorMittal, le numéro un mondial de la sidérurgie, annonce prévoir un net rebond de ses résultats au deuxième trimestre grâce à la reprise de la demande et à la hausse des prix sur ses principaux marchés, après un début d'année plus difficile qu'anticipé. Le bénéfice net du premier trimestre s'est établi à 679 millions de dollars (515 millions d'euros), contre une perte de plus d'un milliard de dollars au premier trimestre 2009, période lourdement marquée par la crise économique.

Le groupe basé au Luxembourg, qui fabrique environ 8% de la totalité de l'acier utilisé dans le monde, a précisé tabler sur une hausse de près de 60% de son excédent brut d'exploitation (Ebitda) sur le trimestre avril-juin par rapport à celui de 1,89 milliard de dollars (1,43 milliard d'euros) réalisé sur janvier-mars. Sa prévision d'un Ebitda de 2,8 à 3,2 milliards de dollars au deuxième trimestre est en ligne avec la moyenne des estimations des analystes financiers, qui le donne à 2,9 milliards.

"La reprise économique se poursuit comme nous l'avions prévu et 2010 devrait être une année plus vigoureuse pour ArcelorMittal", a déclaré dans un communiqué le PDG du groupe, Lakshmi Mittal. "Le début de l'année a été marqué par une amélioration de la demande sur tous nos principaux marchés, ce qui va avoir un impact positif au second trimestre", a-t-il précisé.

La hausse des volumes sur les premiers mois de l'année a été occultée par la baisse des prix de vente moyens et l'augmentation des coûts, que le groupe avait anticipé. Pour le deuxième trimestre, il prévoit que les livraisons et les prix devraient augmenter.

Mercredi, le numéro deux mondial du secteur, le japonais Nippon Steel a publié un bénéfice trimestriel plus faible que prévu et s'est abstenu pour la première fois de donner une prévision pour l'ensemble de l'exercice, en raison des incertitudes entourant l'évolution des coûts de matières premières comme des prix de l'acier.

Au début du mois, la World Steel Association, principale fédération internationale du secteur, a constaté que la demande augmentait plus vite et plus tôt que prévu, tirée notamment par la Chine, et a ajouté anticiper un retour dès cette année aux niveaux d'avant la crise.

La fédération européenne Eurofer a déclaré lundi que le rebond du secteur était favorisé par la reconstitution des stocks et que la plupart des secteurs consommateurs d'acier, à l'exception de la construction, devraient renouer au deuxième trimestre avec la croissance en rythme annuel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :