Optimisme prudent d'Imerys

 |   |  336  mots
Le spécialiste des minéraux industriels et matériaux de construction a renoué sur les trois premiers mois de l'année avec un bénéfice net, part du groupe.

 Imerys annonce un rebond de ses résultats au premier trimestre grâce notamment à la poursuite du restockage dans l'industrie, mais se montre prudent sur le retour à la croissance qu'il anticipe pour 2010. Le spécialiste des minéraux industriels et matériaux de construction a renoué sur les trois premiers mois de l'année avec un bénéfice net, part du groupe, de 45 millions d'euros, alors qu'il accusait une perte de 6,6 millions un an plus tôt.

Son chiffre d'affaires a augmenté de 9,5% sur la période en données organiques à 751,6 millions d'euros, tandis que son bénéfice opérationnel courant a bondi de 101,4% grâce notamment à un comparatif favorable.

"Nous avons vu une reprise sur certains marchés au premier trimestre, qui est même assez forte dans les réfractaires, dans les abrasifs, mais il faut rappeler tout de même qu'on part d'un niveau extrêmement bas", a déclaré à Reuters le directeur financier du groupe, Michel Delville. "En revanche, dans la construction, nous n'avons pas du tout assisté à une reprise quelconque, nous sommes toujours sur des niveaux très faibles en Amérique du Nord et en Europe (...) la situation est donc contrastée selon les marchés. Nous avons des signes positifs, mais ils demandent confirmation sur les trimestres à venir", a-t-il ajouté.

Si Imerys se déclare "confiant" dans sa capacité à retrouver en 2010 le chemin de la croissance, il reste aussi prudent sur une tendance de reprise qui reste à confirmer.

Par zone géographique, la situation varie aussi puisque les ventes aux pays émergents ont augmenté de 29% au premier trimestre grâce à l'Inde et à la Chine.

Les mesures de restructuration engagées pour faire face à la crise ont permis au groupe de redresser sa marge opérationnelle à 11,2%, contre 6,4% un an plus tôt. Imerys, dont le portefeuille va du kaolin pour le papier couché aux carbonates pour les couches-culottes en passant par les tuiles et les minéraux de performance, n'a pas donné de nouvel objectif sur ce terrain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :