ArcelorMittal investit 45 millions d'euros sur deux sites français

 |   |  316  mots
Selon le directeur financier du groupe, Aditya Mittal, fils du PDG du groupe Lakshmi, les carnets de commande étaient davantage remplis au premier trimestre 2015 qu'un an plus tôt.
Selon le directeur financier du groupe, Aditya Mittal, fils du PDG du groupe Lakshmi, les carnets de commande étaient davantage remplis au premier trimestre 2015 qu'un an plus tôt. (Crédits : © Francois Lenoir / Reuters)
Le groupe sidérurgiste va investir 40 millions d'euros sur le site de Fos-sur-Mer et 5 millions dans son usine du Creusot.

ArcelorMittal croit en l'Hexagone. Le géant mondial de l'acier a annoncé mercredi 1er des investissements pour 45 millions d'euros en France, dont 40 millions sur le site de Fos-sur-Mer, où il va embaucher 253 personnes durant l'année, les 5 millions restant étant destinés à l'usine du Creusot.

À Fos-sur-Mer, usine qui tourne à plein régime, l'investissement portera sur "des projets de modernisation et de protection de l'environnement au niveau de la cokerie et du train à bandes", permettant au nombre de salariés d'atteindre 2.500.

"Depuis 2000, le site de Fos-sur-Mer a bénéficié d'investissements très conséquents, s'élevant à près d'un milliard d'euros", a indiqué ArcelorMittal dans un communiqué.

Le Creusot fournira 15.000 tonnes de tôles plaquées

Par ailleurs, la filiale du groupe, Industeel, va investir 5 millions d'euros sur le site du Creusot pour fournir 15.000 tonnes de tôles plaquées, utilisées notamment pour les pipelines en surface ou en milieu sous-marin, destinées au projet "Kashagan", un gisement pétrolier situé en mer Caspienne, au large du Kazakhstan, a-t-il indiqué dans un second communiqué.

Le champ de Kashagan, situé sous les eaux territoriales du Kazakhstan, constitue l'une des plus grosses découvertes pétrolières au monde depuis les années 1960. Exploité par six compagnies pétrolières internationales, il doit produire 1,5 million de barils par jour.

Prudence lors des résultats annuels

À la mi-février, le groupe ArcelorMittal avait fait preuve de prudence, à l'annonce de ses résultats annuels, en se fixant un objectif opérationnel en baisse pour 2015 après avoir fait mieux que prévu l'an passé grâce au rebond de la demande d'acier en Europe et aux Etats-Unis qui a compensé la chute du cours du minerai de fer.

Selon le directeur financier du groupe, Aditya Mittal, fils de Lakshmi Mittal, PDG du groupe éponyme, les carnets de commande étaient davantage remplis au premier trimestre 2015 qu'un an plus tôt.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2015 à 23:46 :
La presque vieille dame de 83 ans dit : "Tant mieux cela fera des emplois en France !" (je précise, en France et non dans l'hexagone), cette horrible expression que tous ceux qui CROIENT parler convenablement la langue de Molière (ah ! au fait savent-ils qui est Molière) utilise bêtement.
Au fait savons-nous comment on dit le mot qui correspond à Français pour citer nos habitants par rapport au mot "hexagone" , Peut-être, des "hexagonaux ou hexagonots ???? Merci de dire ce que vous pensez de tout cela. A bientôt, ici
a écrit le 01/04/2015 à 20:13 :
1 bonne nouvelle = très peu de commentaires
1 mauvaise = au moins 20
La France est un pays de râleurs, CQFD
a écrit le 01/04/2015 à 18:01 :
... et que dit le professeur Montebourde???
On l'entend juste pour rouspéter, un vraie socialiste, quoi ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :