Transport maritime : CMA CGM se tourne vers la Chine pour la construction de neuf porte-conteneurs géants

 |   |  267  mots
Le montant total de la commande pourrait atteindre 9,6 milliards de yuans (1,22 milliard d'euros), précise le communiqué shanghaïen, évoquant un prix maximal de 160 millions de dollars par navire.
Le montant total de la commande pourrait atteindre 9,6 milliards de yuans (1,22 milliard d'euros), précise le communiqué shanghaïen, évoquant un prix maximal de 160 millions de dollars par navire. (Crédits : REUTERS/Carlos Lemos)
Les navires évoqués sont d'une capacité de 22.000 EVP (équivalent vingt pieds) - soit approximativement 22.000 conteneurs de 38 m3. S'ils sont construits, ils dépasseraient la capacité record actuelle de quelque 21.400 EVP.

L'armateur français CMA CGM, numéro trois mondial du transport maritime par conteneurs, projette de faire construire en Chine neuf porte-conteneurs géants, parmi les plus grands du monde, ont indiqué une autorité shanghaïenne et la presse chinoise.

Les chantiers navals Shanghai Waigaoqiao et Hudong-Zhonghua, deux entreprises publiques, ont reçu une "déclaration d'intention" de la part de CMA CGM portant sur une commande de neuf porte-conteneurs, selon la commission des affaires économiques de Shanghai.

| Lire aussi : Transport maritime : la stratégie des compagnies pour rester compétitives

Les navires évoqués sont d'une capacité de 22.000 EVP (équivalent vingt pieds) - soit approximativement 22.000 conteneurs de 38 m3, précisait cette autorité municipale dans un communiqué posté sur son site. S'ils sont construits, ils dépasseraient la capacité record actuelle de quelque 21.400 EVP.

Une victoire pour l'industrie chinoise

Le montant total de la commande pourrait atteindre 9,6 milliards de yuans (1,22 milliard d'euros), précise le communiqué shanghaïen, évoquant un prix maximal de 160 millions de dollars par navire.

Si elle était avérée et finalisée, cette commande marquerait une victoire notable pour l'industrie de la construction navale en Chine, rivale déclarée des chantiers sud-coréens. Ces derniers, longtemps leaders sur ce créneau, voient désormais un nombre croissant de commandes leur échapper face à l'insolent essor de leurs concurrents chinois.

Et si les transporteurs maritimes s'efforcent désormais de maximiser la capacité de leurs navires afin de réduire leurs coûts, l'arrivée de nouveaux vaisseaux pourrait venir gonfler les surcapacités persistantes sur un marché du fret toujours fragile.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2017 à 3:14 :
sachant que les 4 plus grands containers du monde totalisent la pollution automobile mondiale pas sûr à moins d'un changement dans la motorisation qui est actuellement au fuel lourd que ce soit une bonne nouvelle
Réponse de le 16/11/2017 à 14:21 :
Il y a effectivement un changement de combustible vers du GNL.
Réponse de le 16/11/2017 à 14:21 :
Il y a effectivement un changement de combustible vers du GNL.
a écrit le 24/08/2017 à 18:23 :
Bien sûr l'on donne du travail au chinois au détriment du reste du monde.... Maintenant il aura là qualités du travail qui correspond ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :