Relations PME/grandes entreprises : qui sont les mauvais élèves ?

 |   |  320  mots
45% des PME interrogées constatent une hausse des délais de règlement depuis le début 2015.
45% des PME interrogées constatent une hausse des délais de règlement depuis le début 2015. (Crédits : UNICS REUTERS/Jim Young CRB)
Une étude a établi un classement des grandes entreprises en fonction de la qualité de leur relation avec leurs fournisseurs. Numericable-SFR, Bouygues et Valeo sont les plus mauvais élèves, d'après Opinionway.

Respect des modalités des contrats passés, des délais de paiement, qualité du dialogue client-fournisseur...  Opinionway,  CroissancePlus et la médiation inter-entreprises ont classé 79 grandes entreprises en fonction de la qualité de leur relation avec leurs fournisseurs, des PME principalement.  Les bons élèves sont Air Liquide, Pierre Fabre et Lafarge, classés aux trois premières places.

Numericable-SFR, Bouygues Telecom et Valeo occupent quand à eux les trois derniers rangs. L'étude note le manque de progrès de SFR, aujourd'hui Numericable-SFR, déjà dernière du classement en 2013, et de Bouygues Telecom, Valeo, mais aussi Vinci qui "stagnent" parmi les moins bien classés.

"45% des PME interrogées constatent une hausse des délais de règlement"

Les auteurs de l'étude, publiée jeudi dans l'hebdomadaire Challenges, distinguent deux catégories d'entreprises, "celles qui ont fait des efforts pour améliorer et fluidifier leurs collaborations avec leurs fournisseurs, et celles qui n'ont malheureusement pas pris conscience du danger de leur attitude pour la pérennité des TPE et PME françaises".

Parmi les sociétés en progrès, Pierre Fabre, Lafarge et Servier gagnent respectivement 14, 9 et 13 places et se classent de la 2e à la 4e position. La Société Générale, AXA, Veolia et Orange passent pour leur part au-dessus de la moyenne.

Globalement, "21% des fournisseurs perçoivent une amélioration de la qualité de leurs relations avec les grandes entreprises", précise l'étude, qui note toutefois que "45% des PME interrogées constatent une hausse des délais de règlement depuis le début 2015".

____
Méthode

L'enquête a été réalisée auprès d'un échantillon représentatif d'entreprises françaises de 10 à 4.999 salariés travaillant pour au moins une entreprise du SBF120. 55.000 fournisseurs ont été contactés entre le 15 juillet et le 4 octobre 2015, pour 5.335 évaluations recueillies ensuite en ligne auprès de dirigeants ou de directeurs financiers des fournisseurs.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2016 à 9:53 :
55 000 fournisseurs contactés ...
Ma tante n'était pas dans le panel ...
a écrit le 21/01/2016 à 9:41 :
"L'enquête a été réalisée auprès d'un échantillon représentatif d'entreprises françaises de 10 à 4.999 salariés"

C'est quand même particulièrement vague.
a écrit le 21/01/2016 à 8:43 :
faite une etude sur les collectivites locales, l'etat, les administratons, etc..... c'est bien beau de pointer les boites qui tirent sur la corde, c'est loin d'etre les pires!
l'etat est le premier a ne pas appliquer ce qu'il exige des autres

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :