Zara, machine à cash d'Inditex

 |   |  259  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
La marge nette du distributeur espagnol de mode s'est établie à 13,8% en 2010. A la tête de 12,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires, Inditex compte ouvrir 500 magasins cette année.

La machine à cash d'Inditex tourne à plein. Le groupe espagnol, numéro un européen de la mode, a dégagé 1,7 milliard d'euros de résultat net d'un chiffre d'affaires 2010 établi à 12,5 milliards. Sa marge nette s'est établie à 13,8% sur l'exercice 2010, soit 1,9 point de plus qu'en 2009.

La crise est manifestement derrière Inditex, propriétaire de l'enseigne Zara. Le groupe qui, un temps, avait gelé ses ouvertures de magasins dans les pays les plus exposés au repli de la consommation, reprend son expansion de plus belle. Pablo Isla (photo), directeur général du groupe, a annoncé ce mercredi vouloir ouvrir "entre 460 et 500 magasins dans le monde" cette année. L'an dernier, il en a ouvert 437 en faisant notamment ses premiers en Inde, en Bulgarie et au Kazakhstan.

Inditex a surtout accéléré son expansion en Asie (160 ouvertures) et notamment en Chine (75 inaugurations). Il réalise désormais 15% de ses ventes dans cette région du monde. Le groupe espagnol exploite aujourd'hui 5.044 magasins dans 77 pays.

En 2011, le groupe va poursuivre ses diversifications. Il va notamment vendre davantage en ligne, activité dans laquelle il s'est jeté en septembre 2010. En trois mois de temps, il a ouvert l'offre de Zara au e-commerce dans pas moins de 16 pays. A l'automne prochain, Zara se lancera sur la Toile aux Etats-Unis, premier marché du e-commerce au monde, et au Japon, pays où la concurrence est également très vive. Le autres enseignes d'Inditex (Massimo Dutti, Pull&Bear, Massimo Dutti, Bershka, Stradivarius, Oysho et Uterque) seront aussi lancées sur la Toile, toujours à l'automne prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :