Delhaize veut supprimer 5.000 emplois, surtout aux Etats-Unis

 |   |  273  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le groupe belge de distribution va supprimer près de 5.000 emplois aux Etats-Unis et fermer une centaine de magasins, pour améliorer sa croissance et affronter une concurrence accrue qui a pesé sur ses résultats au quatrième trimestre.

Delhaize a décidé de fermer ou de convertir un certain nombre de magasins au cours du premier trimestre 2012. Aux Etats-Unis, la fermeture de 113 magasins et d'un centre de distribution entraînera la disparition de 4.900 emplois. De plus, 64 magasins de l'enseigne Bloom et Bottom Dollar Food passeront sous l'enseigne Food Lion. Le sud-est de l'Europe est également touchée : vingt magasins, supermarchés et hypermarchésseront fermés en Serbie, Bulgarie et Bosnie-Herzégovine,,100 postes supprimés, selon un porte-parole du groupe.

Le numéro un du groupe estime que ces mesures sont adaptées au plan "visant à accélérer la croissance rentable". "Pour un distributeur, il n'est jamais facile de prendre la décision de fermer des magasins (...) Ceci dit, nous pensons que ces décisions correspondent à notre responsabilité envers nos actionnaires de déployer les ressources là où elles atteindront le rendement le plus élevé", a-t-il expliqué. 

Des résultats provisoires sur l'exercice 2011 font apparaître une hausse du chiffre d'affaires de 21,1 milliards d'euros (+4,6% à taux de change identique). Ce montant est inférieur aux attentes de certains analystes. Cette augmentation masque de fortes disparités. En effet, tandis que le chiffre d'affaires a reculé aux Etats-Unis et modestement augmenté en Belgique, il a bondi de près de 63% (à taux de change identique) dans le sud-est de l'Europe et en Asie.

Delhaize, qui totalise près de 3.400 magasins dans le monde, publiera ses résultats le 8 mars. Il envisage d'investir entre 800 et 850 millions d'euros en 2012. 

La décision concernant les Etats-Unis a été mal accueillie à la Bourse de Bruxelles : après l'ouverture de la séance,le titre chutait (-7,10% à 43,52 euros).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :