Edouard Leclerc : 10 dates-clés de son engagement pour les "prix cassés"

Fondateur éponyme du groupe de distribution célèbre pour son combat pour les prix bas, Edouard Leclerc est mort ce lundi d'un arrêt cardio-respiratoire. Voici les grandes étapes de son parcours, de l'ouverture d'un petit commerce breton à la passation à son fils des rênes d'un groupe internationalisé.
Edouard Leclerc, photo prise dans les années 1960 - DR
Edouard Leclerc, photo prise dans les années 1960 - DR

Edouard Leclerc est mort ce lundi d'un arrêt cardio-respiratoire, à l'âge de 85 ans. De la coopérative des patrons propriétaires née dans un hangar breton à la passation de pouvoir à son fils Michel-Edouard, retour en dix dates sur la carrière de celui qui a révolutionné la grande distribution.

? 20 novembre 1926 : Naissance à Landerneau dans le Finistère. Edouard Leclerc a grandi dans une famille de quinze enfants très catholique. En 1939, il est scolarisé au Petit Séminaire des Prêtres du Sacré-C?ur à Neussargues, dans le Cantal. Après la guerre, il poursuit sa formation religieuse au noviciat de Saint-Cirgues-sur-Couze (Puy-de-Dôme) puis fera des études de philosophie au scolasticat d'Uriage (Isère).

? Décembre 1949 : Avec son épouse Hélène, Edouard Leclerc -qui a donc renoncé à la prêtrise- ouvre sa première épicerie dans un hanger de la rue des Capucins à Landerneau. Il y vend à prix de gros des produits de consommation courante, d'abord des biscuits, puis de l'huile et du savon. En se fournissant directement chez les producteurs pour court-circuiter les fournisseurs et supprimer leurs marges, il propose ainsi les premiers "prix cassés". Il permet à ses "disciples" d'utiliser gratuitement son nom pour ouvrir leurs magasins, pourvu qu'ils respectent sa conception de la distribution.

? 1953 : Il ouvre le premier centre distributeur E. Leclerc pour fournir ses partenaires. Affichant sa volonté de lutter contre l'inflation, galopante à l'époque et préoccupation centrale des gouvernements successifs de la quatrième république, il obtient gain de cause la même année face aux commerçants concurrents qui faisaient pression sur les fabricants pour qu'ils cessent de le livrer. Le 9 août 1953, le ministre des Finances et des Affaires économiques Edgar Faure prend ainsi un décret pour lutter contre les pratiques commerciales restrictives, comme le refus de vente.

? 1959 : En 1957, le mouvement "E. Leclerc" comptait 9 centres distributeurs, tous situés en Bretagne. Deux ans plus tard, l'ouverture de la première enseigne en région parisienne, à Issy-les-Moulineaux, fait grand bruit. Elle couronne les premiers pas du concept sur le plan national. En 1959,  le mouvement se compose de 38 membres, dont 14 hors de Bretagne.

>> VIDEOS Les débuts du "système" Edouard Leclerc

? 1964 : Le mouvement, qui compte désormais 420 centres distributeurs, se structure avec la création de l'Association des centres distributeurs E. Leclerc (ADCLec) et en 1970 de la centrale d'achat nationale GALEC (Groupement d'achats des centres E.Leclerc).

? 1969 : Plusieurs dizaines de distributeurs quittent Leclerc pour fonder Ex, futur Intermarché/Les Mousquetaires. Le temps de la scission s'accompagne également d'histoires de familles pour Edouard Leclerc : à plusieurs reprises, il affronte au tribunal son frère Michel, auquel il reproche d'utiliser la marque Leclerc pour ses propres affaires.

? 1977 : Couronnement de son engagement militant, notamment contre la loi Royer de 1973 qui établit un contrôle de l?implantation des grandes surfaces par des commissions locales, il fait son entrée sur la scène politique en créant le Mouvement européen économique et social.

? 1985 : Après avoir créé la société d'importation pétrolière SIPLEC en 1979, Edouard Leclerc gagne une bataille contre l'Etat français qui détenait alors un monopole sur la distribution de carburants dont les prix étaient surévalués. La Cour de justice des communautés européennes lui donne raison et permet au distributeur de proposer du carburant à "prix Leclerc".

? 1992 : Ouverture en Espagne, du premier centre E. Leclerc à l'étranger. En 2012, sur 579 centres au total, le groupe en compte désormais 69 hors des frontières de l'Hexagone : 8 en Espagne, 27 en Italie, 18 en Pologne, 15 au Portugal et 1 en Slovénie.

? 2005 : Il cède la présidence de l'ACDLec à son fils Michel-Édouard Leclerc, qui occupait le poste de co-président depuis 1988. Edouard Leclerc devient alors président du conseil d'administration de l'enseigne.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 04/02/2013 à 15:49
Signaler
enfin on va trouver du Viagra.. pas cher comme dans tous les autres pays!!!sauf la France chercher l erreur

à écrit le 18/09/2012 à 17:21
Signaler
il est certain que leclerc a réussi sa vie en partant de peu, maintenant, je pense également que son système s'est dévoyé dans le temps, sans compter qu'il a créé énormément de chomage au bout du compte, sans compter qu'il a participé à étrangler les...

à écrit le 18/09/2012 à 14:22
Signaler
M92 , vas vivre en Corée du Nord , la référence que tu prends , est bidon , Leclerc fait vivre beaucoup de familles , mais à quel prix , alors réfléchit 1 peu , le fils continue le business qui lui rapporte beaucoup , mai...

à écrit le 18/09/2012 à 14:07
Signaler
Je n'ai contre ce grand monsieur , mais à l' époque , c'était pour court-circuiter les fournisseurs et réduire leurs marges , maintenant et depuis des nombreuses années , le fils saigne les fournisseurs qui ferment leurs gue...

à écrit le 18/09/2012 à 13:12
Signaler
Une date a été oubliée : 1944 ''résistants cassés''.

à écrit le 18/09/2012 à 10:48
Signaler
Michel Edouard Leclerc qui n'a jamais géré un magasin a trés bien intégré le role de la communication comme moyen de promotion de la marque pour un cout inférieur à une campagne de pub traditionnelle avec la complésance des médias et des journaliste...

à écrit le 18/09/2012 à 10:08
Signaler
Encenser de cette façon les destructeurs du tissus social, les profiteurs du système productif, l'exploitation des personnes à leur service en passant par le profit sur le client, il faut être maso ou ne pas réfléchir bien loin!.

le 18/09/2012 à 10:47
Signaler
Parole de communiste... allez donc vivre en corée du nord. Cet homme a fait vivre et fait encore vivre aujourd'hui des milliers de familles, c'est tous ce qui compte...

le 18/09/2012 à 11:46
Signaler
M. Leclerc pere a eu le merite de bousculer les idées et de créer une entreprise profitable. Il n'empeche qu'à force de communication publicitaire pas toujours vérifiable sur" les prix les plus bas" et de volonté de s'accaparer tous les secteurs d'ac...

le 18/09/2012 à 11:47
Signaler
@M92 Avant l'envahissement des grandes surfaces dans le pays, la France n'était pas communiste à ce que je sache!, et tout le monde avait du travail!. Pour 1 emploi crée dans les cathédrales de la consommation, combien de détruits?. Mais bof!, quand ...

le 18/09/2012 à 12:44
Signaler
C'est bizare... Cela fait des années que je le dis et personne ne m'as jamais contredis... Le Francais sait bien faire une seul chose : se plaindre.... Peut importe que ce soit bon ou mauvais, on met toujours en avant le plus petit des default pour c...

à écrit le 17/09/2012 à 22:29
Signaler
L'idée de leclerc d'acheter directement aux producteurs était sans doute bonne .Mais E Leclerc a contribué ,avec d'autres, à vider les centres ville de tout commerce de proximité .Aujourd'hui ,heureusement les centres villes se repeuplent de commerce...

à écrit le 17/09/2012 à 21:28
Signaler
à zorglub à propos de votre observation sur "il ouvra se première épicerie" il s'agit juste d'une inversion des voyelles e et a! ouvra pour ouvre et se première épicerie pour sapas si grave tout de même, puisque vous n'aviez pas remarqué

à écrit le 17/09/2012 à 21:06
Signaler
Michel-Edouard Leclerc "ouvra" sa première épicerie ? En fait, par curiosité, vous apprenez quoi dans les écoles de journalisme au juste ?

à écrit le 17/09/2012 à 20:15
Signaler
Il s'agit indeniablement d'une belle reussite. Simplement peut etre un jour sera t il interessant de voir comment la grande distribution nee avec l'idee de soutenir les classes populaires, s'est d'abord aidee elle meme avec le soutien de nos gouverna...

à écrit le 17/09/2012 à 19:54
Signaler
Mes condoleances a sa famille.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.