Le tourisme espagnol en berne

 |   |  227  mots
La fréquentation des hôtels espagnols a encore chuté en novembre. Selon l'Institut national des statistiques en Espagne (INE), elle a chuté en novembre de 10,6 % contre une baisse en octobre de 5,1%.

Le tourisme espagnol qui représente environ 12% du PIB (produit intérieur brut) est touché par la crise économique. Selon les chiffres de l'Institut de statistiques espagnol (INE), la fréquentation hôtelière dans le pays est en net recul. Au cours du mois de novembre, 13,7 millions de nuitées ont été enregistrées, soit une diminution de 10,6% par rapport au même mois en 2007. La baisse du taux de l'activité des hôtels espagnols s'est accentuée puisqu'en octobre ce taux s'est affiché en recul de 5,1%.

Le gouvernement espagnol a déjà annoncé un plan de relance touristique après les mauvais chiffres de cet été, mais l'activité hôtelière reste globalement touchée. Les chiffres de l'INE montrent que le pays est boudé par les touristes étrangers. Les nuitées des voyageurs étrangers en Espagne a baissé de 12,5%.
 

Alors que la fréquentation des hôtels par les étrangers représente environ 50% de l'activité du secteur, l'INE montre que ce taux de fréquentation est en net recul. Par exemple, les Européens seraient moins nombreux à se rendre en Espagne. L'institut précise notamment que la baisse de fréquentation sur les 12 mois pour les Britanniques est de 12,1%, pour les Français de 11,8% et pour les Allemands de 8,8%.

Rappelons que l'Espagne est la deuxième destination touristique au monde derrière la France.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il n'y a peut-être pas que la crise : lors de notre dernier séjour à Barcelone, nous avons trouvé les Espagnols particulièrement peu aimables et n'avons pas envie d'y retourner
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oui c'est assez juste CAD l'accueuil n'est pas toujourq à la hauteur tant s'en faut ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :