Europe Airpost se distingue avec ses charters pour... poussins

La compagnie française -ex-Aéropostale - remporte de plus en plus de contrats face à la concurrence russe sur ce marché de niche.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Europ Airpost)

Il y a des vols charter pour les passagers mais aussi pour les poussins. La compagnie française Europe Airpost (ex-Aeropostale) est en train de creuser cette niche avec un certain succès. Alors que plusieurs compagnies russes s'étaient engouffrés sur ce marché grâce à une tarification agressive, l'Europe Airpost, a déjà effectué plus d'une dizaine "d'avions poussins" en B737 (qui peut contenir 110.000 poussins) et en ATR. Embarqués à Nantes par exemple, les poussins de Bretagne sont ainsi envoyés en Algérie, en Tunisie ou en Bulgarie.

Malgré des coûts supérieurs de 30% à ceux des compagnies russes, la compagnie française qui assure toujours une activité postale pour La Poste et une activité charter pour le compte de voyagistes, rafle de plus en plus de contrats. Ceci en raison d'un taux de mortalité proche de zéro quand il oscille en général entre 20 et 30% lorsque les poussins voyagent par la route ou par le rail. Plus que la couleur canari des avions de l'Europe Airpost, ce sont les méthodes de chargements et de transport qui expliquent cette performance, selon le PDG de l'Europe Airpost Jean-François Dominiak.

Une compagnie aérienne plus rentable que la moyenne

Pour autant, il ne s'agit que d'une niche de l'activité de la compagnie dans le cargo (52% des 246 millions d'euros de chiffre d'affaires dégagés en 2010). L'an dernier, la compagnie a assuré 22 300 heures de vols (+10,5% par rapport à 2009) et table sur 25.000 heures en 2011.

L'année 2010 constitue une belle performance si l'on songe que l'activité a été fortement perturbée par le volcan islandais au printemps. D'ailleurs, le volcan est en grande partie responsable du recul du bénéfice net de la compagnie qui est passé de 6 millions en 2009 à 3,5 millions en 2010. Là encore une performance alors que la plupart des compagnies aériennes françaises ont été dans le rouge en 2010. "Nous serons encore parmi les plus rentables en 2011", assure Jean-François Domininak.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.