Fin de la grève chez Air Algérie

 |   |  346  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le personnel navigant d'Air Algérie a mis fin jeudi soir à la grève entamée il y a quatre jours, et le trafic reprend progressivement. Le gouvernement a promis d'engager des négociations sur les revendications salariales, selon les médias algériens.

Ce vendredi après-midi, malgré la reprise du travail chez Air Algérie, le trafic reste perturbé par quelques retards, mais tous les vols notamment à Marseille sont assurés et l'acheminement des passagers par la voie maritime est encore envisageable.

A Orly, en plus des neufs vols programmés pour vendredi, 1.600 voyageurs sont encore sur le départ. Ainsi, la compagnie Aigle Azur propose un vol supplémentaire à destination d'Alger à 22H30, toujours au départ d'Orly.

Cependant, une centaine de personnes ont passé la nuit à l'aéroport de Nice et les vacanciers attendent toujours un vol vers l'Algérie pour vendredi soir.

Après quatre jours de grève, ce devrait être la fin du calvaire pour bon nombre de vacanciers à destination d'Algérie. "Le Premier ministre (Ahmed Ouyahia) a exigé comme préalable l'arrêt de la grève et s'est engagé à prendre en charge nos revendications à l'issue des négociations. Elles seront entamées dimanche prochain", a déclaré Yacine Hammamouche, responsable du Collectif du personnel navigant commercial d'Air Algérie, selon le site d'information Tout sur l'Algérie.

Toutes les sanctions et les poursuites judiciaires à l'encontre des travailleurs grévistes seront annulées, y compris les licenciements décidés par la direction depuis mardi, a-t-il précisé.  Le personnel navigant d'Air Algérie s'est mis en grève au plus fort du trafic et des milliers de passagers sont bloqués depuis quatre jours des deux côtés de la Méditerranée.

Le gouvernement algérien s'est efforcé de louer des avions et de mobiliser des ferries pour évacuer des passagers en attente. Des CRS ont dû intervenir mardi à Marseille pour calmer des passagers furieux et des scènes de colère ont aussi éclaté jeudi à l'aéroport Houari-Boumediène, près d'Alger.

Des centaines de personnes étaient massées autour du terminal pour tenter d'obtenir des informations sur leurs vols. Beaucoup attendaient des correspondances depuis plusieurs jours. En France, des passagers ont fait état d'un vol au départ de Paris-Roissy et d'un autre au départ de Marseille.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :