Air France : représentants des hôtesses et stewards signent l'accord sur la productivité

 |   |  231  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Un accord portant notamment sur le gel des salaires ainsi que des mesures sur le temps de travail a été signé le 15 mars par trois organisations syndicales représentants les personnels navigants commerciaux d'Air France.

La mise en place du plan de restructuration se précise chez Air France. Les trois syndicats représentants 70% des personnels navigants commerciaux (hôtesses et stewards) ont signé le 15 mars un accord collectif portant sur la productivité. Le syndicat national du personnel navigant de cabine (SNPNC) a confirmé dans un communiqué une information annoncée fin février par La Tribune. L'Unac et l'Unsa, les deux autres syndicats représentatifs de ces personnels ont également fait état de cette validation.

"Négociations difficiles"

Le SNPNC rappelle que ce compromis a été signé après "plusieurs mois de négociations difficiles dans un climat extrêmement tendu".  Les personnels au sol et les pilotes avaient trouvé un accord a l'été mais les PNC s'y sont longtemps opposé.

"Préserver les fondamentaux de notre métier"

Cet accord vise à "préserver les fondamentaux de notre métier tout en tenant compte du contexte momentanément difficile pour l'entreprise et en évitant les départs contraints d'hôtesses et de stewards", explique également le SNPNC. Le texte prévoit un gel des augmentations générales de salaires en 2013 et 2014, celui du changement d'échelon jusqu'en 2016, ainsi que des mesures sur le temps de travail et les congés. Il s'inscrit dans le cadre d'un plan de restructuration prévoyant la suppression de plus de 5.000 équivalents temps-plein, sur la base du volontariat. 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/03/2013 à 2:25 :
Les reactions a mon commentaire sont instructives. C'est toujours le typique "c'est pas de notre faute c'est la faute du client, etc...". C'est cette attitude de ne pouvoir jamais se remettre en question qui empeche probablement AF de se mettre a niveau. La qualite de service, surtout a l'heure ou le trafic vers les destinations asiatique augmente, va faire la difference. J'espere sincerement qu'AF le comprendra et se corrigera.
Réponse de le 18/03/2013 à 8:57 :
Pourquoi prendre un tel pseudo quand on déclare tout faire pour éviter AF ??? Mais c'est à la mode en ce moment....on parle de la qualité sur Emirates mais on nie la lourde contrepartie payée par des employés pressurisés et sous payés. Vous l'accepteriez pour vous ? On veut tout payer moins cher et avoir toujours plus de qualité...mais on ferme les yeux si les usines automobiles françaises ferment pour construire à l'étranger et on ne veut pas voir les conditions de vie déplorables des petites mains qui construisent IPad et IPhone en Chine....Air France s'adapte, tous les employés jouent le jeu et on y arrivera.
Réponse de le 20/03/2013 à 11:16 :
Monsieur Fred, les " avantages fiscaux" sont naturellement ceux des gendarmes et policiers envoyés en mission à l'étranger....rien de plus....rien de volé
Ouvrez les yeux, ne jalousez pas.... ne Low Costisez pas la société....
a écrit le 17/03/2013 à 9:39 :
Merci à ceux qui voient Air France évoluer dans le bon sens, merci à ceux qui reconnaissent que le client à bord n'est pas toujours un cadeau, merci à celui qui résume aussi bien les difficultés de notre métier et merci à tous ceux qui continuent de critiquer la compagnie, elle ne peut que s'améliorer....mais il faudra qu'ADP nous fasse une ristourne de 40% sur les fris de touchée...comme Emirates à Dubai, il faudra employer à la maintenance que des indiens ou pakistanais payés une misère....comme à Dubai, il faudra que l'état annule l'impot sur les sociétés...puisque Emirates ne paie rien.....Et il faudra se pencher sur le turn over des pnc d'Emirates et leur taux de démission pour réaliser que Dubai n'a que très peu de considérations sociales...quant au prix du pétrole....On compare l'incomparable, vous pouvez le concevoir ?
Réponse de le 18/03/2013 à 0:12 :
Et la niche fiscale des PNC, on se penche dessus?
Réponse de le 18/03/2013 à 8:47 :
C'est un journaliste qui parle ? Ou un député ? Il est certain qu'on a tellement de pouvoir auprès de l'administration fiscale qu'on obtient ce qu'on veut !!!!
a écrit le 17/03/2013 à 8:14 :
Voyageant beaucoup (Platinum chez Sky et Super Elite chez Star), et utilisant Qatar et Emirates à l'occasion (le moins possible pour cette dernière car je n'aime ni Dubai ni le sourire commercial et crispé des hôtesses), AF est une bonne compagnie constituée avec des équipages meilleurs que d'autres (et c'est la même chose pour toutes les compagnies). C'est plutôt globalement en train de s'améliorer d'ailleurs.
J'ai découvert récemment le voyage en premium et j'ai bien apprécié
Quant à la supposée arrogance des équipages elle est largement surpassée par la suffisance et la c.. de certains passagers capables d'être odieux et de faire du scandale pour un détail. Quand j'ai la malchance de partager leur vol, j'ai plutôt honte d'avoir le même passeport qu'eux.
Réponse de le 17/03/2013 à 14:12 :
100% d'accord
a écrit le 16/03/2013 à 23:46 :
personnel commercial souvent arrogant, peu flexible. La qualite se service chez air france n'est pas au niveau de se que l'on attend d'une compagnie majeure. Je suis frequent flyer gold chez eux et d'autres, je peux comparer. Resultat j'evite AF quand c'est possible. Ils vont devoir s'aligner sur le niveau de service des etihad et emirates tres vites pour garder leur part de marche.
Réponse de le 17/03/2013 à 0:50 :
@air france: l'arrogance est un trait de caractère du Français d'aujourd'hui. Ils te tartinent avec leur bac +2 (balai et serpillère) alors qu'ils savent à peine lire et écrire :-)
Réponse de le 17/03/2013 à 7:23 :
Si au personnel navigant,il nous est reproché d'être arrogants ( je ne le pense pas mais après tout pourquoi pas : c'est le jugement d'un pax Gold ) que dire du comportement de l'homme d'affaire français. Toujours grognon, raleur, envie du produit Première surtout s'il ne voyage pas dans cette classe, ne supportant pas la classe économique....... Même si tout va bien il vous prend de très haut.
On comprend en les transportant le déficit de notre commerce extérieur car vu leur amabilité à bord on a du mal à imaginer la flexibilité dans leur comportement.
Heureusement les hommes d'affaire étrangers savent reconnaître que AF n'est pas si mauvaise que ça. Et ils voyagent aussi avec un esprit critique. Bon vols à tous sur AF
Réponse de le 17/03/2013 à 8:06 :
Je suis un simple passager et nous avons un délai d'attente pour descendre pb de matériel et la nous avons les "gros bras" du moi moi ou du, si dans ma société etc etc qui commence à ouvrir grand leur bouche après le personnel qui n'y est pour rien. Puis nous avons ceux les "gros cochons" qui lisent des journaux et les balancent parterre après lecture même l'ex mari d'une dame d'un rocher ou d'un parti politique qui devrait pour ce dernier en plus apprendre le mot cirage pour ses pompes que je n'ai jamais vu ciré. J'aime aussi ceux qui "respectent" les consignes de sécurité plus spécialement pour les portables ouverts bien avant d'arrivée à l'aire de stationnement, ou qui genent par leur lenteur pour l'embarquement avec le portable collé à l'oreille et le top ceux qui ne veulent pas mettre des baggages en soute et qui "emmerdent" pendant des minutes les autres passagers et qui deplus ne se gênent pas pour écraser les affaires des autres etc etc alors oui un petit nombre de personnel est en dehors de leur fonction mais que dire de la ribambelle de passagers qui n'ont pas compris que le client n'est pas roi mais doit être respecter et lui respectueux des autres. Au fait les cartes pour certains elles sont "gagnées" par leur ste un cadeau pour les milles, sans l'entreprise une carte d'embarquement tout simplement mais grandes bouches comme s'ils étaient les rois du ciel. Oui AF a des progrés à faire mais un nombre de passagers a aussi des progrés à faire et pour certains beaucoup beaucoup, à commencer par la politesse.
Réponse de le 17/03/2013 à 14:11 :
Absolument d'accord avec vous.
Réponse de le 17/03/2013 à 15:32 :
Merci Samarinda!!! À 200% d'accord avec vous!!!!
a écrit le 16/03/2013 à 20:08 :
AIR FRANCE... .
L'article parle du personnel commercial de bord et non des pilotes...
Pour les aides financières, il faut un peu réfléchir lorsque cet argument est présenté. Sachez que les aides financières ont certes permis à une entreprise de survivre mais aussi à des salariés : emplois directs et indirects nombreux. Par ailleurs, il ne vous échappera point qu'une entreprise remise sur les rails gagne de l'argent et paie des impôts sur les sociétés. Ainsi l'Etat récupère plus tard ce qu'il a accordé et ceci est valable pour toutes les sociétés dans lesquelles l'Etat a des participations financières. Il faudrait aussi se poser la question de la compétence et de l'exemplarité des dirigeants français qui ont souvent râté le pilotage de leur entreprise : parachutages, incompétences, salaires, partages de postes d'administrateurs... Regardez un peu les dirigeants allemands bien plus exemplaires...
Quant aux pilotes d'Air France, ils peuvent avoir des défauts comme de nombreux français qui croient avoir inventé l'eau chaude à défaut d'avoir voyagé. Sachez juste qu'une minorité ne saurait représenter la majorité. Nombreux sont ceux qui sont efficaces, professionnels. Et c'est valable dans tous les corps de métiers sans en défendre un plus qu'un autre.
PS : je suis également bon client d'Air France et ai constaté des améliorations dans la qualité des services et reste persuadé que les français ont la capacité d'être meilleurs que les concurrents pourvu qu'on leur donne les possibilités de le faire.

a écrit le 16/03/2013 à 18:43 :
PRIVILÈGIÉS ?
Est ce un privilège de travailler de nuit, en horaires décalés, d'encaisser des décalages, de ne pas avoir de week ends, de travailler les jours fériés y compris Noël et le Nouvel An, de risquer de perdre sa licence de vol en raison de turbulences fortes ou d'autres incidents ou problèmes professionnels de santé, de travailler dans un environnement pressurisé, de servir des clients français qui n'ont globalement aucune éducation (sauf celle de toujours râler et critiquer), de risquer leur au service des autres, de sauver des vies à bord grâce au secourisme, d'avoir une vie de famille déséquilibrée, de peu voir leurs enfants....
Faites vous même ce métier si vous trouvez que ce sont des privilégiés.
Les français aiment jalouser ou décrier...
Je connais le milieu de ces personnels et peux vous assurer que peu de gens seraient capables de renoncer à leur petit confort de "terriens"
Réponse de le 16/03/2013 à 19:42 :
Air France devrait-il être une exception ? Il y a un véritable problème de masse salariale et de gestion dans cette entreprise. Cet accord était nécessaire, et il faudra certainement en signer un autre prochainement. Les pilotes ont certes une vie assez peu commune, mais il existe des tas d'autres personnes en France qui mènent une vie déséquilibrée, avec des contraintes propres à leur propre milieu, mais qui ne se mettent pas au dessus de la mêlée parce qu'ils sont pilotes chez Air France. Un peu d'humilité ferait parfois du bien, notamment dans une entreprise où on a longtemps prétendu avoir "appris à voler aux oiseaux". Je suis un bon client d'Air France, et comme tous les français je souhaite que cette boite perdure, mais cela ne dédouane pas AF d'accepter la critique et de se mettre à la page. Si l'Etat n'avait pas été là pour éponger les dettes de cette entreprise (je rappelle que 15,7% du capital appartient encore à l'Etat), les réformes qui font mal aujourd'hui auraient été envisagées depuis belle lurette !
a écrit le 16/03/2013 à 17:25 :
finis les privilèges ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :