Le PDG de British Airways quitte ses fonctions en pleine crise du Covid-19

 |  | 450 mots
Lecture 2 min.
Álex Cruz, le PDG de British Airways, démissionne avec effet immédiat et sera remplacé par Sean Doyle, PDG d'Aer Lingus.
Álex Cruz, le PDG de British Airways, démissionne avec "effet immédiat" et sera remplacé par Sean Doyle, PDG d'Aer Lingus. (Crédits : NIR ELIAS)
Alex Cruz, le PDG de la compagnie britannique, démissionne avec "effet immédiat". Il sera remplacé par Sean Doyle, PDG d'Aer Lingus, selon un communiqué d'IAG, la maison mère du groupe.

Le groupe aérien britannique IAG, maison mère de British Airways, a annoncé lundi la démission du PDG de la compagnie Alex Cruz avec "effet immédiat" alors que le transporteur se débat en pleine crise du Covid-19.

Il sera remplacé par Sean Doyle, PDG d'Aer Lingus, d'après un communiqué d'IAG. M. Cruz reste directeur non-exécutif du conseil d'administration pour une période de transition puis sera là aussi remplacé par M. Doyle.

Lire aussi : Les méthodes radicales de British Airways pour réduire sa masse salariale

IAG n'a pas donné de raison précise pour ce départ mais rappelle que le groupe traverse "l'une des pires crises de son histoire" et que ces "changements doivent l'aider à en émerger dans une position solide".

Interrogée par l'AFP, une porte-parole s'est refusée à tout autre commentaire. IAG, dans son communiqué, précise par ailleurs que Fernando Candela, directeur général de la filiale à bas coûts Level, va prendre les fonctions de "directeur de la transformation" afin de "créer une compagnie pour un avenir différent".

"Je veux remercier Alex pour tout ce qu'il a fait chez British Airways. Il a travaillé sans relâche pour moderniser la compagnie à l'approche de son 100e anniversaire. Depuis, il a mené la compagnie à travers une période particulièrement exigeante et obtenu des accords de restructuration avec la majorité des employés", a salué le directeur général d'IAG, Luis Gallego.

M. Cruz, lui, n'était pas cité dans le communiqué. Mi-septembre lors d'une audition à la Chambre des Communes, il avait défendu les milliers de licenciements décidés dans la compagnie, faisant valoir que le Covid-19 avait "dévasté" l'entreprise et le secteur.

"Nous luttons pour notre survie", avait-il insisté, rappelant que la compagnie accumulait les pertes deux fois plus vite que pendant la crise financière. Il avait précisé que 7.200 personnes avaient déjà quitté la compagnie et que le total des départs pourrait ne s'élever qu'à 10.000, au lieu des 13.000 annoncés.

Alex Cruz était devenu PDG en avril 2016, après avoir dirigé à partir de 2009 la filiale Vueling "quand elle a fusionné avec Clickair", une compagnie qu'il avait fondée en 2006, précise le communiqué. Il avait démarré sa carrière chez American Airlines où il a travaillé pendant 10 ans.

M. Sean Doyle est, quant à lui, entré chez British Airways en 1998 où il a occupé plusieurs postes financiers, stratégiques et commerciaux. Originaire de Cork, en Irlande, il est devenu directeur général d'Aer Lingus en janvier 2019.

Lire aussi : British Airways renonce à licencier ses salariés pour les réembaucher à moindre prix, ...mais baisse leur salaire

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :