Tourisme : les visiteurs sont revenus en France fin 2016

Après une année morose, le tourisme a bouclé l'année 2016 avec une lueur d'espoir grâce à un net regain de la fréquentation sur le dernier trimestre.
Après un frémissement en octobre, la fréquentation redémarre nettement en novembre dans l'hôtellerie (...) En décembre, cette hausse se poursuit, indique l'Insee.
"Après un frémissement en octobre, la fréquentation redémarre nettement en novembre dans l'hôtellerie (...) En décembre, cette hausse se poursuit", indique l'Insee. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

La fréquentation touristique s'est nettement redressée en France au quatrième trimestre 2016, confirmant la reprise progressive d'un secteur durement touché par les attentats et le sentiment d'insécurité.

■ Les Français toujours présents, les étrangers sont de retour

Le nombre de nuitées dans les hôtels a progressé de 4,9% par rapport à la même période de 2015, avec des hausses de 5,7% pour la clientèle française et de 3% pour la clientèle étrangère, selon les chiffres de l'Insee publiés mardi.

"Après un frémissement en octobre, la fréquentation redémarre nettement en novembre dans l'hôtellerie (...) En décembre, cette hausse se poursuit", indique l'Insee.

■ Paris renoue avec la fréquentation (+4,5%)

Dans la région parisienne, particulièrement touchée par les attentats et la désaffection de la clientèle asiatique, la fréquentation a rebondi de 4,5% (+3,3% pour la clientèle étrangère) par rapport à des mois de novembre et décembre 2015 particulièrement difficiles, plombés par les attentats de Paris.

Cette progression ne permet cependant pas de retrouver le niveau de fréquentation atteint au quatrième trimestre 2014 à Paris et dans sa région, souligne l'Insee.

■ De bon augure pour 2017

Les professionnels du secteur ont fait état d'une amélioration en fin d'année 2016 et d'une nette reprise des taux d'occupation, nourrissant l'espoir d'une meilleure année 2017. Le rebond intervenu pendant les fêtes de fin d'année à Paris a été nourri par des baisses de prix de plus de 7% en moyenne et atteignant 15% dans les palaces très exposés à la clientèle de loisir étrangère.

L'hôtellerie française a accusé un manque à gagner de 650 millions d'euros en 2016, et de 900 millions d'euros en comptant la restauration, selon les chiffres du cabinet MKG Hospitality.

> Lire aussi : toujours dans le rouge, l'hôtellerie a besoin d'une "vraie politique touristique"

(avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 09/02/2017 à 6:33
Signaler
Les jeux olympiques en France c'est trop risqué pour assurer la sécurité des joueurs des autres Nations. Trump la dit.....la France est ..........

à écrit le 08/02/2017 à 23:20
Signaler
Ouais, même que les socialos en veulent encore plus, en dehors des 30 000 déjà sur le territoire. Pole Emploi cherche d'ailleurs des gens qui parlent couramment l'arabe pour les accueillir, mais ce ne devrait pas être très difficile :-) :-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.