PCM dope son pôle angevin

Confiant dans le développement de son activité à l'international, le spécialiste français des pompes pour l'industrie agrandit son usine de Champtocé-sur-Loire.

Jacques Fay ne le cache pas : l'investissement de 5,5 millions d'euros qu'il vient de réaliser dans son usine de Champtocé-sur-Loire, près d'Angers, et qu'il a dévoilé jeudi, est prévu pour « le long terme ». Le PDG de PCM compte ainsi adapter son principal site de production à l'évolution future et attendue de l'activité. Certes l'un des principaux fabricants mondiaux de pompes pour l'industrie pétrolière, agroalimentaire et diverses activités (minéraux, papier, chimie?) prévoit encore pour cette année une progression de 5 % de ses ventes (contre une moyenne de + 12 % les exercices précédents), soit un chiffre d'affaires de 80 millions d'euros contre 77 millions en 2007. Mais pour l'année 2009, il espère tout juste une stabilité de son business. Il faut dire que PCM réalise les deux tiers de ses ventes à l'exportation et un tiers dans l'industrie pétrolière. « Si les forages réduisent leur activité, nous en subissons directement les conséquences », explique Jacques Fay continuant toutefois de miser sur l'innovation et l'international pour assurer la pérennité de son entreprise. Cette filiale du groupe industriel français Gévelot, créée en 1932, fonde son savoir-faire sur la technologie de pompe volumétrique à rotor excentré mis au point par René Moineau en 1930. La particularité de ce process presque centenaire, et qui a su évoluer, est de « pouvoir pomper tout ce qui n'est pas pompable, c'est-à-dire des produits visqueux ou abrasifs », s'amuse Jacques Fay. De la viande hachée au pétrole lourd en passant par la barbotine de céramique, rien n'échappe aux pompes et autres équipements de gestion des fluides de PCM.

au c?ur du dispositif

Le site angevin et ses 200 salariés, soit la moitié des effectifs de l'entreprise, se place ainsi au c?ur du dispositif constitué pour maintenir une activité de pointe en France tout en assurant un rayonnement international. Présent dans 70 pays, PCM s'est doté de deux implantations étrangères capitales à Houston aux USA (14 salariés) pour l'activité pétrolière et à Shanghai en Chine (20 salariés) dédié au marché asiatique.

Outre un centre de R&D renforcé, situé au plus près d'un atelier dédié à la conception des prototypes et des premières séries, Champtocé produit également l'intégralité des pièces en caoutchouc pour les besoins du groupe, « ce qui en fait un site de production essentiel », précise le dirigeant. D'autant que l'activité des pompes volumétriques monte en puissance au sein du groupe Gévelot puisqu'elle totalisait 36 % du chiffre d'affaires en 2007 contre 33 % en 2006.

L'extension des locaux de 2.500 m2 porte à 16.300 m2 la superficie totale de l'établissement, contre 2.000 m2 lors de l'installation de PCM à Champtocé en 1972. De quoi doper la capacité de production de 25 % notamment dans la branche pétrole et gaz. La moitié de cet agrandissement est constituée de bureau dans le but de transférer, à terme, le siège social de Vanves (Hauts-de-Seine) à Champtocé-sur-Loire. n

++BSD ++

Ne

Pas supprimer

n signature

++BSF ++