Glastint s'attaque

 |   |  216  mots
Le leader du traitement de vitrage se diversifie encore.

Un chiffre d'affaires 2008 de 10,7 millions d'euros, en progression globale de 14 %, voilà de quoi donner du c?ur à l'ouvrage à l'entreprise monégasque. Créée en 1989 par Patrick Curti, la marque au logo rouge et blanc a su accélérer son développement avec l'arrivée dans le capital en 2007 de Nicolas Guiselin et Laurent Nogrette. Il y a deux ans qu'a été décidée cette stratégie, visant à s'attaquer au marché du traitement de vitrage dans le bâtiment. « Il représente aujourd'hui 16 % de notre chiffre d'affaires. Notre objectif est qu'il atteigne 20 % cette année et 50 % d'ici à 2011 », révèle Nicolas Guiselin, directeur général de Glastint. « Nous sommes capables ainsi de fournir des solutions selon l'exposition, l'ensoleillement et le contenu d'un bâtiment », explique le DG, qui compte cibler d'abord les entreprises puis les institutions. Tout en poursuivant le maillage du territoire par l'ouverture au cours du premier semestre de nouvelles implantations ? 62 à ce jour ?, à Lille, Aubagne, Aix-en-Provence, Courbevoie et, de manière plus originale, à Périgueux grâce à un concept mobile. Et si le marché se porte bien, Glastint pourrait s'exporter via le master franchise dans les pays limitrophes que sont l'Espagne, l'Italie, l'Angleterre, le Benelux ou « même certains pays émergents, intéressants par leur faible niveau d'équipements ».

Laurence Bottero, à Monaco

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :