MGDIS aide les collectivités à mieux gérer

 |   |  355  mots
Les logiciels de cette SSII ont été présentés au Salon des maires qui s'est terminé hier à Paris. Elle a lancé un service payant à la carte pour les communes de 1.500 habitants ou les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Rares sont les exemples de PME qui, nées sociétés d'économie mixte (SEM), parviennent à confirmer leur progression une fois que les collectivités les ont laissé voler de leurs propres ailes. Société éditrice de logiciels installée à Vannes (Morbihan), MGDIS est de celles-là, avec 80 salariés et 5,2 millions d'euros de chiffre d'affaires prévus en 2008. Créée en 1983 sous l'impulsion du conseil général, l'entreprise appartient, depuis 1997, à une dizaine de ses cadres. « Nous éditons des outils destinés à aider les collectivités au pilotage administratif et au pilotage de leur gestion financière, explique Jean-Marc Bienvenu, PDG de MGDIS. Notre positionnement est global et nous nous démarquons en cela de nos concurrents. »

620 clients

Après vingt-cinq années d'activité, la PME bretonne compte quelque 620 clients : régions, départements, communes ou groupements de communes, mais aussi des établissements de santé ainsi que des organismes publics et parapublics. En 2006, elle a pris un large virage grâce aux nouvelles technologies et intègre dans ses prestations, outre les classiques vente, installation, formation et maintenance, des services de plus en plus larges, notamment en mode logiciels hébergés et utilisables à distance. « C'est un positionnement économique fort pour notre entreprise, qui nous permet d'élargir notre marché potentiel », explique Jean-Marc Bienvenu. Auparavant, nous nous adressions à des collectivités supérieures à 50.000 habitants. « Dorénavant, avec un service payant à la carte, des communes de 1.500 habitants ou les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) souvent plus modestes que les hôpitaux par exemple, peuvent faire appel à nous sans que cela pèse trop lourd sur leur budget. »

Déjà, une centaine de collectivités utilisent ce service à distance. Des collectivités qui y voient un avantage pratique, notamment dans la gestion de leurs infrastructures informatiques, se montrent elles aussi intéressées. « Ce service nous incite aussi à être toujours plus réactifs ; c'est très motivant », affirme Jean-Marc Bienvenu. En 2009, MGDIS compte bien développer encore ce service. Tout en continuant à accompagner les plus grandes collectivités et apporter ainsi sa pierre à l'édifice de la « modernisation de l'administration ».

Anne-Laure Grosmolard

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :