Des flux sous haute contrainte

 |   |  288  mots
ID Logistics, prestataire spécialisé dans la logistique du froid, voit ses volumes de colis tripler au moment des fêtes de fin d'année. Cela exige une organisation « quasi militaire »...

Avec un millier de collaborateurs spécialisés dans la logistique sous température dirigée (entre + 2 °C et + 8 °C), ID Logistics aborde cette fin d'année avec sérénité, même si cette période est particulière dans la gestion des commandes. « Les problématiques logistiques sont différentes selon que l'on parle de la grande distribution ou des industriels », reconnaît Éric Hémar, président d'ID Logistics. Seul point commun : une organisation « quasi militaire » est nécessaire pour absorber les pics d'activité. « Sur un entrepôt, nous préparons en moyenne 80.000 colis par jour pour un grand distributeur. Les deux ou trois jours qui précèdent les fêtes, on passe à 200.000 colis », précise Éric Hémar. Idem pour les industriels, mais avec un délai supplémentaire, le temps d'alimenter les plates-formes d'éclatement des références.

A la dernière minute

« Autre spécificité des produits frais : les clients les achètent à la dernière minute. La logistique doit s'adapter à ce cycle d'achat », insiste le président d'ID Logistics. Et donc s'assurer de la qualité et du respect de la chaîne du froid. Même si ce surcroît d'activité est très prévisible, il est néanmoins complexe et demande une très bonne anticipation. Certains distributeurs n'hésitent d'ailleurs pas à déléguer des salariés sur les plates-formes d'éclatement pour contrôler la qualité des produits.

En cas de doute ou de problème, les produits en cause sont alors automatiquement éjectés du circuit. Cette traçabilité indispensable demande une grande réactivité. Mais, pour les professionnels elle est le gage pour garantir à tout le monde des produits frais et de qualité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :