Le chinois ZTE veut s'imposer sur les marchés occidentaux

 |   |  206  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Mastodonte des télécommunications en Chine, le concurrent de Huawei revendique la quatrième place dans les téléphones portables. Il compte se renforcer en Europe et aux États-Unis.

Encore discret, du moins auprès du grand public, ZTE n'en est pas moins aujourd'hui l'un des acteurs majeurs de l'équipement des télécoms, des infrastructures aux téléphones portables. En quelques chiffres, il se classe aujourd'hui parmi les cinq premiers fabricants de téléphones portables au monde en volume. Le groupe a écoulé 60 millions de portables l'an dernier et compte bien en vendre un tiers de plus cette année. Il se classe également aujourd'hui, selon ses estimations, « entre LG et Samsung » dans le domaine des smartphones, un produit dont les ventes pourraient selon le groupe passer de 2 millions d'unités en 2010 à 10 millions cette année. Sa recette? Elle repose en partie sur des tarifs ultra compétitifs. « Nous n'avons fait qu'occuper la place que certains ont laissée », estime le patron Europe, Lin Cheng, « C'est le cas notamment dans les terminaux de moyenne gamme et de bas de gamme, un marché duquel Sony Ericsson et Motorola se sont retirés ». Dans les smartphones, « tous les acteurs ont tendance à se focaliser sur le haut de gamme, ce qui, à mon avis est un tort », ajoute-t-il. « Apple propose un i-Phone à 400 euros. Nous comblons un vide en en proposant un trois fois moins cher ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :