Gas Natural et Sonatrach enterrent la hache de guerre

 |   |  284  mots
Copyright Reuters
Le groupe public algérien règle ses contentieux tarifaires avec la société espagnole dans lequel il songe à prendre une participation.

Gas Natural et Sonatrach sont parvenus à un accord qui leur permet de mettre un terme au conflit qui les oppose depuis 2007. Le groupe énergétique espagnol a accepté de verser 1,9 milliard de dollars (1,3 milliards d'euros) pour l'approvisionnement en gaz naturel de 2007 à juin 2011. Ce montant inclut le versement rétroactif des hausses de prix pratiquées par le groupe étatique algérien entre 2007 et 2009. Ce règlement n'aura pas d'impact sur les comptes de Gas Natural qui avait provisionné ces dernières années pour se protéger contre les risques liés au contentieux avec Sonatrach.

Ce faisant, Gas Natural Fenosa reconnaît la majoration des tarifs pratiquée par Sonatrach depuis 2007 qui avait provoqué le conflit entre les deux groupes. Le tribunal arbitral de Paris avait donné raison à l'Algérien en août 2010. Mais le groupe présidé par Salvador Gabarró avait présenté un recours contre la sentence qui lui imposait de débourser jusqu'à 1,9 milliard de dollars pour la période allant de 2007 à juillet 2010.

La hache de guerre étant enterrée, les deux parties envisagent désormais de resserrer leur liens capitalistiques. Gas Natural évoque la possibilité d'une entrée minoritaire dans son capital de Sonatrach, son fournisseur « le plus important » qui lui procure 25 % du gaz qu'il utilise. Des sources affirment que cette participation ne dépassera pas 5 %. Le groupe Espagnol pourrait de plus participer à des projets industriels du groupe algérien.

L'accord permettra à Sonatrach de se renforcer en Espagne. L'ouverture récente du gazoduc Medgaz entre le pays du Maghreb et l'Espagne, dont Sonatrach est l'actionnaire principal (36 %), pourrait consolider cette pénétration du marché. Au premier trimestre, près de 40 % du gaz naturel consommé en Espagne provenait d'Algérie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :