La nouvelle bouteille de Danone contient 25% de «plastique végétal»

La branche eaux doit réduire ses émissions carbone de 40% entre 2008 et 2012.
(Crédits : Danone)

Officiellement, l'objectif n'est pas de conquérir de nouveaux consommateurs. Pourtant, avec son étiquette et son bouchon verts, la nouvelle bouteille de Volvic 50cl, à base de PET (plastique) «végétal», a toutes les chances de séduire les adeptes de produits écolo. Pour Danone, cette bouteille est un pas de plus vers l'emballage écologique. Comme les précédentes, elle utilise 25% de plastique recyclé. Mais dans les 75% restants, un petit tiers sera désormais issu de résidus de canne à sucre, au lieu du 100% pétrole actuellement. «C'est un premier pas vers l'utilisation de matières premières renouvelables et cela nous permet de réduire l'empreinte carbone de la bouteille d'environ 35% par rapport à une bouteille standard sans plastique recyclé ni végétal», se félicite la directrice générale de Danone Eaux France, Véronique Penchienati.

Une politique verte globale

Cet effort (le PET végétal coûte 20% de plus) s'inscrit dans une stratégie plus large de Danone Eaux France, visant une réduction de 40% de ses émissions carbone (150 grammes de CO2 par litre actuellement) entre 2008 et fin 2011. Pour y parvenir, Danone travaille sur toutes les étapes de la chaîne de fabrication. La source au coeur des volcans d'Auvergne est protégée sur 38 kilomètres carrés et seulement 15% du flux naturel est embouteillé. Dans l'usine, 94% des déchets sont recyclés, avec un objectif d'usine neutre en émissions carbone d'ici 2012. Les transports ferroviaires ou fluviaux passeront dans la même période de 40 à 65% du total. Enfin l'emballage, déjà recyclable à 100%, est continuellement amélioré, grâce à une moindre quantité de plastique par bouteille ou de grands contenants de 5 ou 8 litres en «fontaine» pour réfrigérateur. La nouvelle «éco-bouteille» sera d'ailleurs étendue aux plus grands formats début 2011 et d'ici fin 2010 en Allemagne (premier marché de Volvic) et en Angleterre. La part du plastique recyclé devrait aussi grimper de 25% actuellement, à 63% dans les cinq ans. Mais le 100% recyclé semble difficile à conjuguer avec une protection parfaite du produit. Sophie Lécluse

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.