Les cleantech, moteur des capitaux-risqueurs américains au 3e trimestre

 |   |  527  mots
Les fonds de capital-risque américains sont restés prudents au 3e trimestre 2009, mais leurs investissements dans les cleantech ont presque doublé par rapport au 2e trimestre, un secteur qui plus que jamais a été un moteur des levées de fonds, dominé par quelques très grosses opérations, selon le bilan de la NVCA (Association des fonds de capital-risque américains).

Tous secteurs confondus, les montants qu?ils ont placés au 3e trimestre ont atteint 4,8 milliards de dollars dans 637 deals, en baisse de 33% sur le 3e trimestre 2008, mais en hausse de 17% par rapport au trimestre précédent.

Un bond de 90%

Et surtout, les investissements dans les cleantech, à 897,5 millions de dollars sur 57 deals, s?ils ont diminué de 14% sur un an, marquent un bond de 89% par rapport au 2e trimestre, selon le rapport trimestriel de la NVCA et PricewaterhouseCoopers, le « MoneyTree Report ».

Ce rebond a été porté par plusieurs grosses opérations dans le secteur des cleantech. La plus grosse opération du trimestre a d?ailleurs eu lieu dans les cleantech : la levée de fonds du fabricant de panneaux solaires tubulaires Solyndra, au total 286 millions , auprès des fonds Argonaut Private Equity,Redpoint Ventures, Rockport Capital Partners,et US Venture Partners.

Cette opération était le 9e plus gros deal du capital-risque américain depuis 1995.

Trois des 10 plus grosses levées de fonds du trimestre ont été réalisés par des sociétés des secteurs des cleantech : outre Solyndra, le constructeur de voitures électriques Tesla a levé 82,5 millions de dollars (3e plus gros deal du trimestre) auprès du prestigieux fonds Fjord Capital Partners, du groupe automobile allemand Daimler et du fonds d'Abou Dhabi Aabar Investments. Et le groupe de matériaux isolants pour des bâtiments verts Serious Materials a obtenu 60 millions (6ème plus gros deal du trimestre).
Juste devant les cleantech, le secteur le plus actif a été celui des sciences de la vie (biotechs, appareils médicaux?). Les logiciels ne sont arrivés qu?en 3e place.

Une hausse qui devrait durer

Pour Tracy Lefteroff, associée chargé du capital-risque chez PricewaterhouseCoopers, la hausse des investissements (par rapport au 2e trimestre) est très encourageante et « avec les signes d?une reprise, même lente, nous devrions voir la hausse se poursuivre dans les trimestres à venir, grâce au déblocage des introductions en Bourse et à une augmentation des fusons-acquisitions. Les investissements annuels en 2009 devraient dépasser les 15 milliards de dollars », estime-t-elle.

?Le 3e trimestre montre que les VC se repositionnent sur des investissements de plus long terme » selon Mark Heesen, président de la NVCA, « ils se concentrent sur des industries qui ont besoin de plusieurs tours de table et d?une stratégie de long terme, comme les cleantech et les sciences de la vie, qui ont besoin de 10 à 12 ans avant une sortie ».

D?ailleurs, selon le rapport de TechCrunch sur les plus actifs capitaux-risqueurs au 3e trimestre, Kleiner Perkins Caufield & Byers, New Enterprise Associates et Flagship Ventures, 3 des 11 plus actifs VC du trimestre, ont réalisé plus de la moitié de leurs investissements dans les secteurs des cleantech et des biotech. Ainsi Kleiner Perkins Caufield & Byers a réalisé 2 deals dans les cleantech, New Enterprise Associates 3 et Flagship Ventures 2.

Selon la NVCA, les subventions du gouvernement Obama dans des projets de recherche à leur premier stade de développement ont stimulé les investissements des VC, selon Emily Mendell, vice-présidente de la NVCA.

Pour un bilan mondial, retrouvez notre Baromètre des deals du 3eme trimestre.

Green Business - le site de référence


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :