Crise : les états tentés de fermer leurs frontières

 |   |  128  mots
à Londres, le gouvernement de Gordon Brown est aux prises avec un mouvement de grève contre l'embauche de travailleurs non britanniques. En Allemagne, une enquête réalisée par le consultant Ernst & Young révèle que 78 % des patrons de petites et moyennes entreprises souhaitent des mesures de protectionnisme. Aux états-Unis, une clause du plan de relance de l'économie prévoyant de protéger les sidérurgistes nationaux contre les importations d'acier américaines n'en finit pas de susciter des remous, dans la classe politique américaine comme à l'étranger. Depuis quelques semaines, les signaux se multiplient, indiquant de la part des pays confrontés à la récession et à la poussée du chomage la tentation d'un retour au protectionnisme. pages 2-3 et éditorial page 9

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :