Pour rencontrer des tortues de mer ou des raies manta, le mi...

 |   |  617  mots
Le luxueux éden du silenceUne vieille légende voudrait que, la création du monde achevée, il restât à Dieu une poignée de diamants, qu'il éparpilla à l'est de l'Afrique? Ainsi seraient nées les Seychelles, dernières îles au monde à incarner le mythe de l'Éden. Ses terres émergées comme ses fonds sous-marins sont demeurés inviolés durant des millénaires. Résultat tangible, c'est aujourd'hui un sanctuaire unique qui recèle une flore et une faune endémiques (dont les fameuses tortues géantes, au nombre de 100.000). Sans parler de ses eaux céruléennes... De facto, pas moins de la moitié du territoire seychellois est classée réserve naturelle par des autorités soucieuses d'un tourisme modéré et déférent. La totalité de Silhouette, troisième île de l'archipel par la taille, s'apprête à devenir parc national sur décision du ministère de l'Environnement, tandis que la célèbre vallée de Mai, sur l'île de Praslin, est quant à elle déjà répertoriée depuis 1983 au patrimoine mondial de l'Unesco.Après un baptême de plongée en toute sécurité en compagnie du truculent instructeur californien Steevie, biologiste et ancien photographe sous-marin, voici venue l'heure d'une plongée cinq étoiles sur des spots disséminés au large de North Island. À « Sprat City », « Moraine » ou « Coral Garden », on savoure l'approche des rascasses volantes, barracudas, poissons-ballons étoilés, ptéroïs et autres coraux mous. En raison des forts courants, la prudence s'impose. Heureusement, le site « Black Rock » nous réserve un moment de répit où l'ambiance lagon turquoise invite le néophyte (qui ne descend jamais en dessous de 12 mètres) à reprendre son souffle et à se laisser dériver, contemplatif, parmi les napoléons et les poissons-perroquets. « Avec un relief sous-marin bien différent des Maldives, constitué de blocs rocheux posés sur un plateau minéral recouvert de sable, les Seychelles offrent une approche singulière de la plongée sous-marine », explique le Dr Michel­ Vély, spécialiste mondial des mammifères marins et membre du groupe d'experts cétacés de l'Union internationale pour la conservation de la nature. ballets aquatiquesRefuge de nombreuses espèces protégées, les eaux claires du Parc national marin, face à la capitale Victoria, conviennent aux plongeurs débutants. à 5 kilomètres de la côte nord-est de Mahé se trouve « Brissare Rocks », un site pour les audacieux avec ses 20 mètres de profondeur. Entre la baie de Beau-Vallon, à l'ouest, et le Parc marin, à l'est, l'« Îlot » (environ 23 mètres de fond) constitue le deuxième spot pour la beauté et l'abondance de sa faune. Un bon moyen d'aborder ces sites de plongée consiste à embarquer à bord d'un des deux voiliers modernes de la flotte Silhouette Cruises pour une croisière « îles intérieures ». Vous découvrirez la version grand large de l'hôtel de luxe. Porté par le courant, enveloppé par les eaux chaudes de l'océan Indien, se délectant tout à la fois de l'apesanteur et de la sensation incroyable de respirer sous l'eau, on se passionne pour les ballets de platax ou de poissons de verre rutilants, et pour les danses gracieuses des raies manta. Presque à bout de souffle, la rétine comblée, retour aux alentours de l'île-capitale : nul besoin de plonger profond pour survoler les failles regorgeant de vie sous-marine ou explorer les épaves de deux dragueurs volontairement coulés en 1989, « Dredgers Wreck » à 25 mètres et « Twin Barges », envahies par les lutjans à rayures bleues. Le must, pour les plus chanceux, restera de croiser, entre avril et novembre, les fabuleux requins-baleines. nvacances de rÊve/PLongée aux seychelle

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :