L'Italie taxe peu les mises

 |   |  128  mots
L'Italie a développé depuis 2000 une réglementation des jeux en ligne, dont Éric Woerth s'est beaucoup inspiré pour sa loi. Dernière étape : l'autorisation, depuis septembre, d'opérateurs pour les jeux « d'habilet頻, comme le poker en ligne, sous forme de tournoi entre joueurs résidant en Italie. Les 45 opérateurs autorisés (basés en Europe), dont l'italien Lottomatica ou l'autrichien Bwin, sont taxés à 3 % sur le montant des mises, mais pas sur les gains. Pour les paris sportifs en ligne, le taux était passé de 15 % en 2000 à 4,5 % depuis. En janvier, le poker en ligne a rapporté 141 millions d'euros à l'État. Le Parlement votera d'ici à avril une loi sanctionnant de prison les opérateurs et joueurs de poker qui utiliseraient des sites illégaux. F.-P. W., à Milan

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :