Unibail-Rodamco en position offensive

 |   |  282  mots
Malgré la crise, Unibail-Rodamco a publié hier un bénéfice net récurrent 2008 de 777 millions d'euros, soit 8,52 euros par action, ce qui représente une hausse de 8,4 % par rapport à 2007. La foncière française spécialisée dans les centres commerciaux, qui propose un dividende de 7,50 euros au titre de 2008 contre 7 euros l'an dernier, s'était fixé un objectif de progression de 7 % de son bénéfice net récurrent par action.En revanche, l'actif net réévalué a diminué de 10,7 %, à 151,20 euros par action. La valorisation des actifs de commerce du groupe, qui représentent 74 % de son portefeuille total de 24,6 milliards d'euros, a été abaissée de 7,7 % et celle de ses actifs de bureaux de 13,9 %.Dans ce contexte, le groupe prévoit une croissance d'au moins 7 % de son bénéfice net récurrent par action pour 2009. « Nous ne donnerons pas de perspectives à cinq ans parce qu'il y a vraiment trop de volatilit頻, a ajouté Guillaume Poitrinal, président du groupe. « Mais nous restons optimistes. Nous pensons qu'il [le bénéfice] va croître. » Le dividende augmentera proportionnellement au bénéfice net récurrent, conformément à la politique de distribution du groupe, qui consiste à verser 85 à 95 % du résultat, a précisé le président du directoire.Sur le plan du bilan, la foncière se félicite d'afficher un ratio dette sur fonds propres limité à 30 %, ce qui devrait lui permettre de profiter des opportunités qui naîtront de la crise. Selon Guillaume Poitrinal, deux types d'opportunité pourraient se présenter en Europe : de grands actifs de commerce à bon prix et des actifs de bureaux bradés qu'Unibail pourrait acheter en partenariat avec de grands fonds opportunistes. C. L.+ 3,56 %

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :