Les banques verseront à l'État plus de 2 milliards d'intérê...

Les banques verseront à l'État plus de 2 milliards d'intérêts en 2009L'aide de l'État aux banques n'est pas gratuite, loin de là. Selon nos informations, Matignon dévoilera aujourd'hui, à la sortie de sa réunion avec les représentants du secteur, le montant des intérêts que percevra l'État cette année en contrepartie de son soutien. Le total avoisinerait 2,1 milliards d'euros ; 1,3 milliard vont rémunérer les liquidités prêtées par la Société de financement de l'économie française pour assurer le refinancement des banques, et 800 millions seront versés à la Société de prise de participation de l'État, qui est entré au capital des banques sous forme de titres dits « subordonnés » et d'actions de préférence. B. J.Les pays européens en ordre disperséChaque pays a son approche en matière de contrôle des bonus. La Suisse développe actuellement un projet qui met l'accent sur la performance à long terme et la transparence, et envisage d'introduire des malus en cas de perte importante. L'Allemagne souhaite quant à elle que le gendarme de la bourse puisse empêcher les établissements d'importance stratégique de verser des bonus lorsqu'ils sont menacés de faillite. La Suède a interdit aux établissements publics de tels versements, encourageant les banques privées à revoir les montants à la baisse. Enfin, aux Pays-Bas, les établissements financiers ayant reçu des aides de l'État ont renoncé à leurs bonus cette année. Ils se sont aussi engagés à se montrer plus réservés dans leur distribution à l'avenir, et à ne pas accorder à leur direction des augmentations dépassant celles de leurs employés durant la récession.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.