Un cadre réglementaire strict

 |   |  128  mots
Créée par Frédéric II de Prusse à la fin du XVIIIe siècle, la Pfandbrief est une obligation sécurisée par un sous-jacent qui peut être soit des crédits immobiliers, soit des crédits aux collectivités locales, soit des bateaux. En 2009, les avions pourront également être financés par des Pfandbriefe. À la différence des produits de titrisation, la responsabilité de la Pfandbrief reste dans le bilan de la banque émettrice. Quant au sous-jacent, il est soumis à des règles qualitatives très strictes. Ce produit est essentiel dans le financement de l'économie allemande, notamment celui des communes et de l'immobilier d'entreprise, mais aussi celui des retraites et des prestations sociales. Le volume des Pfandbriefe en circulation était fin 2007 de 888 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :