Berlusconi conforté en Italie

 |   |  178  mots
« CETTE FOIS-CI LES ÉLECTIONS européennes sont un véritable sondage national sur les rapports de force, la popularité des chefs de parti et sur le soutien à Berlusconi », résume Stefano Folli, l'analyste politique du quotidien « Il Sole 24 Ore ». En Italie, la campagne électorale pour le Parlement européen ayant été totalement substituée par des discussions de presse « people » sur les fréquentations sentimentales du président du Conseil, Silvio Berlusconi, le résultat du scrutin fait figure de référendum pour le Cavaliere. Or son parti obtient entre 39 % et 43 % des voix, contre 27 % à 31 % pour le principal parti de gauche, selon un sondage de l'institut IPR à la clôture du scrutin. Le dirigeant italien voit ainsi sa stratégie d'unification des partis de la droite italienne (son Forza Italia et les « postfascistes » d'Alliance nationale) sous le drapeau du Peuple de la Liberté (PDL), couronnée de succès : son parti devrait être la principale formation au sein du PPE à Strasbourg et pouvoir peser sur les choix de la droite au Parlement européen. FRANK PAUL WEBER, À MILAN

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :