Matignon au chevet de la Guadeloupe

Une réunion interministérielle se tiendra aujourd'hui à Matignon pour tenter de résoudre la crise qui paralyse la Guadeloupe depuis vingt jours, a annoncé hier le secrétaire d'État à l'Outre-Mer Yves Jégo. Après une semaine de négociations sur l'île, le secrétaire d'État est rentré à Paris. « Je suis venu présenter au Premier ministre les résultats de la semaine de travail, les 132 mesures qui ont été approuvées pour régler le conflit », a-t-il dit. Au vingtième jour de grève générale, 132 des 133 demandes de la délégation du LKP (Collectif contre l'exploitation outrancière) ont été satisfaites mais la revendication d'une augmentation de 200 euros net pour les bas salaires, qui bénéficierait à 45.000 personnes, n'est pas acquise. « Le dernier point qui bloque, c'est un point qui ne concerne pas l'État. C'est un conflit entre salariés et employeurs », a souligné Yves Jégo. Un préaccord est intervenu dimanche avec le patronat guadeloupéen, mais ce dernier demande à l'État des exonérations de charges à hauteur de 108 millions d'euros. R. J.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.