Le yen s'enfonce dans des sables mouvants

 |  | 297 mots
Lecture 1 min.
C'est la fin d'une époque. Le yen, qui entretenait une forte corrélation inverse avec les indices boursiers, ne répond plus. La monnaie qui fut le chouchou des investisseurs en quête de sécurité n'en finit pas de s'enliser. L'annonce hier du premier déficit de la balance des comptes courants japonaise depuis 1996, qui a inscrit 172,8 milliards de yens (soit 1,76 milliard de dollars) dans le rouge en janvier, lui a porté le coup de grâce.Alors qu'il fallait 87 yens pour 1 dollar fin décembre, il ne valait plus hier, au plus bas dans les transactions, que 99,20. La monnaie de l'archipel se rapproche à grands pas de la barre de 100 pour 1 dollar qu'elle avait triomphalement refranchie, à la hausse cette fois, en septembre dernier lors de sa grande phase de reprise. Constat des acteurs du marché des changes qui avaient misé à plein sur le yen jusqu'à la mi-février : si le monde industrialisé est en récession, le Japon est en dépression. Et c'est tout l'édifice sur lequel le pays du Soleil-Levant avait fini par s'échapper de la décennie perdue, fondé sur les exportations, qui s'écroule. Elles ont fondu de 46,3 % en janvier. Résultat : le Japon connaît la plus forte décroissance des pays du groupe des Sept : son PIB a reculé de 12,7 % en rythme annualisé au dernier trimestre de l'an dernier, sa plus forte contraction depuis le premier choc pétrolier de 1974.double chocC'est ce qui explique qu'en ce dernier mois de l'année fiscale le plus gros pourvoyeur de capitaux du monde qu'est le Japon subisse le double choc d'une monnaie fondante et d'une Bourse en perdition. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a rechuté hier à son plus bas niveau depuis vingt-six ans, pour terminer à 7.086,03 points.Isabelle Croizard

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :