Photographe à la Barr

 |  | 170 mots
Lecture 1 min.
livrePour beaucoup, il restera à jamais le jeune homme amoureux des dauphins du « Grand Bleu » de Luc Besson. Mais Jean-Marc Barr est aussi producteur, scénariste, réalisateur et surtout photographe. En témoigne cet ouvrage conçu comme un journal intime avec sa couverture semblable à celle d'un carnet moleskine. Les portraits en noir et blanc, paysages ou natures mortes saisis par le comédien au gré des tournages, des repérages, d'un dîner entre amis ou d'un voyage, déroulent une existence guidée par un sens inné de l'indépendance et de la liberté. On croise ici son père, Élodie Bouchez ou des piétons égyptiens. Les images sont accompagnées de courts récits signés Pascal Arnold, l'associé de Barr avec lequel il a créé sa maison de production et réalisé quatre films. Peut-être l'homme qui le connaît le mieux. Ce qui permet au lecteur d'entrer dans la vie du comédien en toute intimité. Y. Y.« Instantanés », Gallimard, 144 p., 28 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :