Macif Banque vise 300.000 comptes en 2014

 |   |  577  mots
Confrontés à l'invasion des « bancassureurs » sur leur marché, les assureurs sont déterminés à réagir. La Macif s'apprête ainsi à lancer une offre bancaire appuyée sur la Socram, une filiale de crédit détenue avec plusieurs mutuelles, dont la Maif, et dans laquelle la Caisse d'Épargne a pris 10 %. Cette structure a obtenu le mois dernier son agrément bancaire.La Macif rejoint donc AGF-Allianz, dont la filiale lancée fin 2000 vient d'être renommée « Allianz Banque », mais aussi Axa, qui a racheté en 2003 la Banque directe et compte plus de 650.000 clients, ou encore Groupama Banque.Disposant déjà d'une gamme d'assurance dommages, d'assurance-vie et de crédit auto et consommation, la mutuelle niortaise veut maintenant proposer à ses 4,6 millions de sociétaires et aux clients de ses filiales une offre couvrant l'ensemble du champ des services financiers aux particuliers, comme le fait déjà Axa. Contrairement à la Maif, dont la future filiale bancaire se concentrera d'abord sur l'épargne, Macif Banque va donc proposer d'emblée des comptes à vue, accessibles via ses 530 agences mais aussi par Internet. Signe de son ambition, elle vise l'ouverture de 300.000 « comptes actifs » d'ici à la fin 2014 afin d'atteindre l'équilibre financier, pour un investissement de 65 millions d'euros sur 5 ans dans Socram Banque. Une société en participation (SEP) mise en place au sein de la Socram et dont « la Macif détient 40 %, ce qui correspondra à sa quote-part des charges et bientôt, si tout va bien, des bénéfices », précise Roger Iseli, directeur général de la Macif.lancement sur 18 moisFrappée de la double marque Socram-Macif, la carte bancaire associée offrira les mêmes services que toute carte Visa. Macif Banque bénéficiera des tarifs internes au groupe Caisse d'Épargne pour l'accès à son réseau de distributeurs automatiques, évitant ainsi l'une des principales barrières à l'entrée du secteur bancaire. Macif Banque proposera aussi de l'épargne réglementée, notamment le Livret A, et sans doute des prêts immobiliers. « Nous sommes en discussion sur les modalités d'un test avec le Crédit Foncier pour distribuer du crédit à l'habitat, ce qui correspond à une vraie demande de nos sociétaires », dévoile Roger Iseli. Une façon de limiter l'apport de fonds propres nécessaire, tout en se positionnant sur un créneau qu'Axa Banque est à ce jour le seul « assurbanquier » à occuper.Côté organisation, la Macif assurera la force de frappe commerciale et la relation client (« front-office »), tandis que le « middle » et le « back- office » seront assurés par Socram Banque, qui sous-traitera une partie de la gestion aux « usines » de l'Écureuil, notamment chargées d'assurer l'interbancarité du service.Côté ressources humaines, la mise en place de Socram Banque s'appuie sur des effectifs délégués par l'Écureuil, notamment Brigitte Bligné, nommée DG adjointe de Socram. Cette dernière valide les modules de formation bâtis par la Macif et le Centre de formation de la profession bancaire destinés aux cadres de la Macif qui, à leur tour, formeront les conseillers des agences.« Nous lancerons notre offre bancaire à partir du printemps, après trois mois de tests techniques », annonce Roger Iseli. Le lancement s'étalera sur 18 mois, le service devant être entièrement opérationnel en mai 2010. Un délai nécessaire pour mener à bien le plan de formation, et qui permettra aussi d'assurer une montée en charge progressive pour le « middle-office ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :