Groupama récolte les fruits d'une gestion prudente

 |  | 309 mots
Lecture 2 min.
Fort de 81 milliards d'euros gérés et de près de 300 collaborateurs, Groupama Asset Management, après avoir décroché la deuxième place l'an dernier, obtient le titre de « meilleur groupe global » pour cette édition 2009 des Victoires. « C'est une reconnaissance importante pour nous qui valide notre approche sur le long terme, mais aussi dans un contexte particulier qu'a été l'exercice boursier 2008 », note Roland Lescure, le responsable de la gestion.Spécialiste de l'univers d'investissement européen, Groupama AM a développé des partenariats pour compléter sa gamme. « Nous couvrons l'Amérique du Nord avec Northern Trust et les marchés d'Asie avec Nomura. Une combinaison de savoir-faire qui porte ses fruits ! En outre, nous nous appuyons fortement sur la recherche, puisqu'un tiers de nos effectifs y est toujours consacr頻, ajoute le chef d'orchestre de ce modèle organisationnel associant travail d'équipe et responsabilités individuelles. Des caractéristiques bienvenues en ces temps boursiers troublés : « Traditionnellement, notre performance provient, pour les deux tiers, de notre aptitude à sélectionner les valeurs. En 2008, la situation de marché a donné plus d'importance aux analyses macroéconomiques et sectorielles. Nous avons pu rapidement miser sur la prudence, à la fois sur les actions, sur lesquelles nous avons été sous-pondérés ou neutres dix mois sur douze, et sur l'obligataire, en privilégiant les titres d'État. Concernant les obligations privées, nous maintenons une certaine vigilance compte tenu de la forte dégradation attendue des bénéfices », ajoute Roland Lescure.éclaircie fin 2009Il anticipe une éclaircie sur le front économique vers la fin de l'année : « Les marchés d'actions resteront volatils mais devraient pouvoir terminer l'année en hausse. L'incertitude sera également grande sur les marchés obligataires dont le compartiment des titres indexés à l'inflation peut tout de même être progressivement mis à profit. » Thierry Bisaga

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :