Morrissey, en bonne voix

1 mn

« Je vais très bien », chante Morrissey, en ouverture de son nouvel album, « Years of Refusal ». Une annonce plutôt surprenante de la part de l'ex-leader des Smiths, connu pour être un éternel désespéré. Mais « il n'y a pas d'amour dans les temps modernes, pas d'espoir, pas de vrais amis », s'empresse-t-il de préciser dans la même chanson?: l'heure est au constat amer. Les « années de refus », de déni, ont laissé place à la résignation et l'acceptation de soi, comme en témoigne la pochette du disque, où Morrissey pose en fier-à-bras.train d'enferEst-ce pour cette raison que les mélodies sont plus musclées, le son plus rock, le ton plus assuré, que dans ses précédents albums?? La production post-punk américaine ne brille d'ailleurs pas toujours par sa subtilité et pourra agacer certains. Heureusement, la voix du « Moz », comme l'appellent ses fans, n'a rien perdu de sa finesse, même dans le très énergique « That's How People Grow Up » ou le rancunier « Sorry Doesn't Help ». « When Last I Spoke to Carol », avec son air mariachi, et la complainte « You Were Good in Your Time » offrent une bouffée d'air dans cet ensemble mené à un train d'enfer. Dans la douzième et dernière chanson, Morrissey conclut?: « Je m'en sors tout seul et je n'ai pas besoin de toi. » Autodiagnostic réaliste ou méthode Coué?? Le prochain album nous le dira.Aurore Bandini« Years of Refusal », un disque de Morrissey, Polydor.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.