Prises de bénéfices sur les miniers

 |   |  321  mots
Comme il fallait s'y attendre, l'embellie générale constatée sur les matières premières a entraîné dans son sillage l'ensemble des valeurs minières. Les cours de Bourse des grands noms miniers parlent d'eux-mêmes. Les deux leaders mondiaux, à savoir BHP Billiton et Vale, ont progressé de 27 % et 23 % en Bourse depuis le début de l'année. Cas plus spéculatif, le numéro trois mondial, Rio Tinto, s'est adjugé jusqu'à 68 %. L'indice mondial sectoriel de Bloomberg enregistre une hausse de plus de 41 % sur la même période. « Les annonces faites en mars ont laissé penser que la situation économique ne pouvait que s'améliorer. S'en est suivie une relance de la demande sur l'ensemble des matières premières. Reste à savoir désormais si cette relance de la demande, notamment en Chine, s'appuie sur de vrais besoins de l'économie réelle ou sur une politique de restockage », analyse Jean-Bernard Guyon, gérant matières premières chez Global Gestion.rebond suspenduCelui-ci précise d'ailleurs que les producteurs de cuivre ont été les premiers bénéficiaires à l'image de Freeport McMoRan dont le cours s'appréciait encore récemment de plus de 90 % depuis le début de l'année. Pour d'autres, c'est la dissipation des craintes portant sur la dette via des politiques de refinancement actives, qui ont surtout joué. C'est le cas d'AngloAmerican (+ 48 %) ou encore d'Xstrata (+102%). Reste que la décrue des cours de Bourse depuis le début de la semaine laisse croire que le rebond est temporairement suspendu. Si le sursaut des prix du pétrole n'a, pour l'heure, qu'un effet limité sur les cours de Bourse des groupes miniers, le mouvement s'explique beaucoup plus logiquement par des prises de bénéfices. De plus, « le raffermissement de certaines devises locales, notamment le rand et le dollar australien face à la devise américaine, tend à pénaliser ces groupes », souligne Jean-Bernard Guyon. G. V.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :