La troisième banque russe voit sa notation plonger

2 mn

L'agence de notation Standard and Poor's a infligé mardi une sévère correction à Gazprombank, la banque du numéro un mondial du gaz. Sur fond de dévaluation rapide du rouble (la seizième depuis novembre), les notes des crédits à court et long terme de la banque ont chuté respectivement de BB-/A-3 à BB+/B, soit au rang de « junk » (pourrie). Standard and Poor's juge « négatives » les perspectives des crédits de Gazprombank, s'inquiétant de sa participation importante au plan d'aide du gouvernement russe envers les sociétés en détresse. Réputée solide grâce à la présence de l'État au capital (à travers les 42 % d'actions détenues par Gazprom), la banque souffre, selon l'agence de notation, d'une forte pression sur la capitalisation et de profits en baisse.Standard and Poor's relève en revanche que sa réputation commerciale est bonne et que son risque de problèmes de liquidités reste faible en comparaison avec les autres banques russes. Gazprombank conserve ainsi sa note globale AA+ sur l'échelle des banques russes (derrière le n° 2 VTB qui peut s'enorgueillir d'un AAA). « En comparaison avec Sberbank et VTB, Gazprombank est plus vulnérable aux conditions du march頻, acquiesce Maxime Raskosnov, analyste chez Renaissance Capital, ajoutant que les inquiétudes de S&P sont probablement liées au rachat de la banque d'investissement KIT Finance par Gazprombank.point positifLes statistiques de la Banque Centrale de Russie pour novembre, publiées hier, indiquent un arrêt des retraits de dépôts massifs subis par les banques russes lors des deux mois précédents. Un point positif, mais qui ne rassure pas les analystes. « Les banques russes ont tenu bon face à la tempête financière initiale, mais elles font désormais face à des problèmes de plus longue haleine comme la détérioration de l'économie, l'envol des risques liés au crédit et le ralentissement de la croissance », indique la banque Uralsib. Emmanuel Grynszpan, à Moscou

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.