Mobile : l'eldorado des « applications »

Alléchés par le succès fulgurant rencontré par les applications de l'iPhone d'Apple, les grands acteurs du monde de la téléphonie mobile s'engouffrent dans la brèche. Hier, au Congrès mondial du mobile de Barcelone, trois mastodontes du secteur, Nokia, Microsoft et Orange, ont annoncé l'ouverture de leur propre boutique en ligne d'applications pour téléphones portables. Ces services permettent de personnaliser l'appareil ou de lui ajouter de nouvelles fonctions. Le mois dernier, Apple, qui est le grand absent du salon, a révélé que les détenteurs d'iPhone avaient téléchargé plus de 500 millions d'applications, jeux, outils d'organisation, etc. six mois seulement après le lancement de son Apple Store. De l'application transformant le téléphone en lampe de poche ou en Dictaphone à celle identifiant n'importe quelle chanson, au total plus de 15.000 applications, gratuites ou payantes de 0,99 à 15 euros en moyenne, sont disponibles, en wi-fi ou depuis le site iTunes.L'Orange Application Shop comprend aussi bien des programmes de divertissement (horoscopes, tours de magie, puzzles, quiz) que des outils pratiques (dictionnaires linguistiques, convertisseurs de devises), certains payants, d'autres gratuits. Cette boutique d'applications, disponible par téléchargement ou depuis le portail Orange World, avait été lancée en catimini au Royaume-Uni en novembre et le mois dernier en France. L'idée d'Orange est venue d'une volonté d'augmenter la part du chiffre d'affaires réalisée dans le trafic des données, plus rentable : l'objectif du groupe est de passer de 6 % actuellement à 20 % à la fin de 2011, explique Orange.multiplate-formeL'essentiel de ce chiffre d'affaires provenant pour 10 % des clients d'Orange, l'opérateur souhaite démocratiser ces usages sur le reste de sa base clients. La boutique d'applications va ainsi être étendue au cours de l'année pour devenir compatible avec davantage de systèmes d'exploitation, donc de modèles de téléphones, contre seulement une douzaine de terminaux actuellement. Orange a l'ambition de créer « la première véritable expérience multiplate-forme ouverte du monde », à la différence des autres boutiques, qui comprendra « des milliers d'applications » à terme, en partenariat avec des développeurs.De son côté, Nokia a annoncé le lancement en mai prochain d'« Ovi Store », qu'il présente comme « le premier site en ligne au monde à proposer des contenus et des applications personnalisés en fonction du lieu où se trouve l'utilisateur et des personnes avec lesquelles il est en contact. » Ce sera « un magasin intelligent », capable de proposer des contenus pertinents pour chaque utilisateur en fonction de ses goûts et de sa localisation. Nokia promet « une mine de nouveaux contenus très attractifs », grâce aux 3,5 millions de développeurs faisant partie du Forum Nokia, avec lesquels le géant finlandais partagera les recettes, en conservant pour lui 30 % par application téléchargée, comme Apple. Ovi Store sera compatible avec 300 millions de nouveaux téléphones par an, d'ici à 2012.Microsoft met aussi ses forces dans la bataille. Steve Ballmer, le directeur général, a dévoilé hier la nouvelle version 6.5 de son système d'exploitation pour téléphone portable, Windows Mobile, qui s'accompagne du lancement d'un site, Windows Marketplace for Mobile, où l'on peut acheter des applications directement depuis son mobile ou sur le Web. Il existe déjà 20.000 applications créées pour les téléphones sous Windows Mobile.Au final, les utilisateurs de téléphones risquent de ne plus savoir où donner de la tête. Le sud-coréen LG a indiqué qu'il préparait lui aussi un site pour le courant de l'année !

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.