Virginmega renonce aux verrous numériques

 |   |  193  mots
Après Apple et la Fnac, c'est au tour de Virgin d'abandonner toutes les mesures anticopie de son catalogue de morceaux de musique vendu en ligne. Dans quelques jours, le site de vente en ligne Virginmega.fr basculera ses 4 millions de titres sous format MP3 et en les débarrassant de leur DRM. « Tout le catalogue sera alors compatible avec n'importe quel lecteur », indique Laurent Fiscal, son directeur général. Et surtout copiable de PC à PC. Près de 3,4 millions de titres le sont déjà.Le site Virginmega.fr qui, derrière iTunes, revendique la place de numéro deux des plate-formes de téléchargement de musique sur PC en France, dit ainsi assurer son rôle de pionnier. « En 2006, nous avons été les premiers à proposer des titres d'artistes indépendants en MP3 sans DRM », rappelle Laurent Fiscal, directeur général de Virginmega. En fait, cette mesure est rendue possible par la stratégie des majors. Sony BMG, puis Emi, Universal Music et Warner, ont annoncé supprimer ces dispositifs anticopie. La mesure devrait, espère Christine Albanel, assécher la circulation d'?uvres piratées en ligne. J. G.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :