Lycos.fr et Caramail ferment

Comme Lycos Europe, Lycos France ferme, faute de repreneur. Concrètement, il coupe peu à peu le courant. Le portail a débranché dimanche le portail Lycos.fr et les messageries électroniques Lycos et Caramail. La marque avait été créée en 1997 par Oriane Garcia qui l'avait chèrement cédée à Lycos en 2001. Les derniers utilisateurs sont invités à migrer vers le partenaire GMX. Le 25 février, le service de questions-réponses iQ prendra la route du cimetière, avant l'hébergement qui disparaîtra trois jours plus tard. Le « chat » continue avec un autre fournisseur. En France, la société employait en 2001, au plus fort de l'activité, 222 personnes. Elle générait 18 millions d'euros de chiffre d'affaires. Des ventes qui sont tombées à 5,5 millions d'euros sur les neuf premiers mois de 2008 (? 30 % en un an). La perte a plus que doublé sur la période atteignant 3 millions d'euros. Fin 2007, il ne restait plus que 45 salariés en France. Globalement, Lycos Europe, également présent en Allemagne, en Suède, au Royaume-Uni et au Danemark, a perdu 17 millions d'euros pour un revenu en chute de 20 %, à 47 millions d'euros. S. C. et J. H.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.