Le centre La Vallée Village fait un tabac

Rares sont les commerçants de mode à se féliciter du bilan de l'année 2008. La Vallée Village fait partie de ceux-là. Ce centre commercial de 100 magasins d'usine, spécialiste du déstockage des marques haut de gamme et situé à Val d'Europe (Seine-et-Marne), a enregistré en effet une hausse de 18,5 % de son chiffre d'affaires l'année dernière, à 160 millions d'euros hors taxes.Comment expliquer cette performance alors que le marché français de la mode affiche au contraire un repli de 3,2 % sur onze mois à fin novembre ? « La fréquentation est en hausse de 7,2 % sur l'année par rapport à 2007. Elle a atteint 3,2 millions de personnes », répond Emmanuelle Delanoë, directrice générale de La Vallée Village. Parmi ces visiteurs figurent environ 50 % de touristes attirés par le parc d'attraction voisin Euro Disney. Les autres sont surtout issus du bassin de l'Île-de-France. Tous sont attirés par les 33 % de remise minimum pratiqués par Céline, Givenchy, Paul Smith et autres Zadig et Voltaire. « Avec la crise, il est probable que les Parisiennes, à l'affût de bonnes affaires, soient venues en plus grand nombre », estime Emmanuelle Delanoë. À tel point que le centre n'a aucunement ressenti le reflux de consommation observé depuis mi-2008 dans toute la France. Et, lors des ventes de Noël, certaines marques présentes dans ce centre situé à 35 km de Paris ont affiché des scores à faire pâlir les boutiques des quartiers huppés de Paris. « Le bouche-à-oreille nous est favorable. Nos nouvelles boutiques Bash et Maje, l'attention des consommateurs à leur pouvoir d'achat, tout concourt à ce qu'on parle davantage de La Vallée Village ! », se félicite Emmanuelle Delanoë.« rester unique »L'optimisme est aussi de mise pour l'année 2009. « Une période de crise de la consommation crée des opportunités pour notre concept. Certains de nos clients feront l'effort de venir pour faire attention à leur budget. Les Européens seront tentés de choisir une destination de vacances européenne plutôt qu'asiatique cet été. Et la crise a été si soudaine que les marques n'ont pas pu prévoir l'arrêt de leur production. Leurs surplus de stocks sont donc plus importants pour 2009 », énumère le directrice générale de La Vallée Village. Un bouquet d'avantages dont La Vallée Village devrait profiter à plein ; le centre exige 20 % de redevance sur le chiffre d'affaires réalisé dans ses boutiques. Il n'empêche. Value Retail, propriétaire de ce centre et de huit autres en Europe, n'envisage pas d'étendre La Vallée Village ou d'ouvrir d'autres sites de ce type en France. « Il doit rester unique », juge Emmanuelle Delanoë.Juliette Garnierré

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.