China Daily  : L'ancien président corrompu de Sinopec condamné

 |   |  242  mots
Chen Tonghai, l'ex-patron du géant pétrolier chinois Sinopec, a été condamné à mort avec sursis mercredi, dans ce qui apparaît comme le plus grand scandale de corruption du pays. Chen, 61 ans, est coupable d'avoir reçu illégalement 196 millions de yuans (29 millions de dollars) entre 1999 et juin 2007, date à laquelle il a été contraint de démissionner brutalement. En échange de pots-de-vin, Chen a aidé d'autres personnes à participer à « des prises illégales d'intérêts » dans des opérations réalisées par l'entreprise, des transactions de terrains, et des contrats, selon le verdict du tribunal populaire de Pékin n° 2. Chen a écopé d'une condamnation à mort avec sursis, qui peut être commuée en prison à vie, si le tribunal estime que le coupable s'est repenti. Né en 1948, Chen fut maire de Ningbo et membre suppléant de la Commission d'État au plan avant de rejoindre Sinopec en 1998. Son père, Chen Weida, fut une grande figure de la révolution.Les postes de frontières russes ont commencé depuis mercredi à inspecter les véhicules d'occasion importés en Russie pour détecter la présence de parasites dans leurs pneus, une mesure qui risque de s'apparenter à un véritable casse-tête pour les importateurs automobiles. La réglementation, annoncée par le service fédéral d'inspection phytosanitaire et par les douanes, préconise un double contrôle des véhicules : à la frontière et au lieu de destination.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :