Essilor résiste à la crise grâce aux États-Unis

 |   |  172  mots
optiquePlus de peur que de mal pour Essilor. Le leader mondial des verres ophtalmiques, qui avait inquiété en début d'année en ne donnant pas de prévisions chiffrées pour 2009, termine honorablement le semestre. Les ventes ont crû de 9,4 % par rapport à la même période de l'année précédente, à 1,7 milliard d'euros, et ce, malgré un marché « globalement ralenti », ont précisé les dirigeants. Une dynamique particulièrement marquée aux États-Unis (+ 16 %) alors que l'Europe reste à la traîne (? 4,1 %). Les dirigeants ont souligné l'importance des lancements de produits et les acquisitions réalisées ? pas moins de 14 en 2009, pour 64 millions d'euros de chiffre d'affaires additionnel. En revanche, à périmètre et taux de change constants, l'activité a reculé de 0,7 % alors que le groupe s'attendait à « une croissance stable, voire légèrement positive ». Essilor, qui ne publiera le détail de ses profits que le 27 août, a confirmé qu'il avait atteint sur le semestre le niveau de marge opérationnelle de l'exercice précédent (17,9 %). AUDREY TONNELIER

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :