Divine Ambre Solaire

culteCette odeur de rose et jasmin, cette couleur d'ambre façon caramel fondu, ce soleil si prometteur? Une période que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître mais qui rend nostalgiques bon nombre de grands enfants ? amoureux du soleil ? nés entre les années 1950 et 1970. En pleine période des trente glorieuses, l'ère est aux congés payés fraîchement acquis, aux loisirs pour tous et au culte du corps. L'huile solaire concoctée par l'alsacien Eugène Schueller, en 1935, séduit ainsi de nombreux vacanciers, qui découvrent avec plaisir une nouvelle sensation, celle du soleil brûlant sur la peau. Parce qu'une recette inédite ne suffit pas, le chimiste innove en communiquant (dans la presse et sur les ondes) avec des slogans choc comme son « Bronzez cinq fois plus vite et sans brûlure avec Ambre Solaire ». Le produit est associé à la pin-up star de l'époque : la Française Suzy. Leader sur le marché jusqu'en 1976, la bouteille voit son design revisité en 1978 : police Helvetica et nouveau logo. L'huile solaire s'enrichit au fil des années de systèmes protecteurs (UVB, UVA et infrarouges). Sous l'aile protectrice de la griffe Laboratoires Garnier, de L'Oréalcute;al. Pour inaugurer une nouvelle aire, celle de la cosmétique « soin ».Julie André

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.