à Riyad, les retombées se font attendre

1 mn

Dans la décision que vient de prendre l'Opep, l'Arabie Saoudite est en première ligne. Compte tenu de son statut de premier producteur mondial et du cartel, le royaume aura à supporter l'essentiel de la baisse de la production programmée par l'Opep, ce qui devrait se traduire par une chute de ses revenus, alors que la tenue des prix du pétrole, escomptée à l'issue de cette mesure, n'est guère assurée. deux effets négatifsSelon Luc Marchand chez S&P, « il n'est pas exclu, dans le pire des scénarios, que certains pays du Golfe, notamment l'Arabie Saoudite, aient à subir les deux effets négatifs, à savoir des prix qui continuent de baisser en 2009 avec une contrainte supplémentaire, celle de voir leur production baisser ». De fait, si les recettes pétrolières sont d'ores et déjà attendues en fort repli l'an prochain ? de 40?% en Arabie Saoudite??, l'évolution des cours de l'or noir, elle, reste des plus aléatoires. Ne serait-ce qu'en raison de l'effet très hypothétique des décisions de l'Opep sur ces prix. Toutefois, relativisent les experts, l'Arabie aurait aujourd'hui les moyens financiers de contrebalancer ces risques. « Le pays, comme d'autres dans la région, a considérablement augmenté ses actifs à l'extérieur, ce qui devrait lui permettre de maintenir dans tous les cas sa solvabilité. » En outre, le pays peut toujours puiser dans son fonds de réserves d'environ 400 milliards de dollars placés auprès de la banque centrale. Selon un économiste, « il faudrait que les cours tombent en deçà des 40-45 dollars pendant une durée assez longue pour que le pays se retrouve dans une zone critique ». Il en faudra néanmoins sans doute plus aux investisseurs présents à la Bourse de Riyad. Hier, l'indice Tadawul s'est repris (+ 1,8 %) mais à la faveur surtout du geste historique de la Fed. Marjorie Bertouille

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.