Big-bang réglementaire à la City

1 mn

Le président de l'autorité britannique de régulation financière a présenté hier un rapport qualifié par lui de « révolution » pour faire évoluer les pratiques en vigueur à la City. Il a annoncé la fin de la « light-touch », où, depuis vingt ans, le régulateur ne se mêlait pas des affaires des institutions financières. Estimant, après la déroute des établissements et des marchés financiers, qu'il y avait eu « une erreur intellectuelle mondiale », Adair Turner, à la tête de la FSA depuis septembre dernier, a été clair : « La FSA aura une approche plus intrusive et plus systémique. » Trois sujets sont au c?ur des changements : le capital des banques, qui devrait être en mesure d'absorber les chocs économiques et non les amplifier, leur liquidité et la transparence de leurs comptes.Le dirigeant recommande aussi la création d'un régulateur européen, qui serait responsable de la mise en place des règles financières de l'Union européenne, ainsi que de la coordination des régulateurs nationaux. Page 21 et éditorial page 11

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.