Londres sauve ses banques, acte II

1 mn

Après une première vague de recapitalisation de ses banques annoncée en octobre, la Grande-Bretagne a dévoilé hier un nouveau plan de sauvetage. Il faut dire qu'avec des annonces comme celle de Royal Bank of Scotland hier (jusqu'à 28 milliards de livres de pertes pour 2008), le besoin de solidifier un système vacillant s'imposait. Le Premier ministre Gordon Brown a annoncé cinq mesures, dont le but affiché est d'obliger les banques à se remettre à distribuer des crédits pour alimenter l'économie. Parmi elles figure celle, très attendue, d'une garantie apportée par l'État, à partir d'un certain niveau de prix, aux actifs toxiques inscrits dans les bilans des banques. Par ailleurs, à partir du 2 février, un financement de 50 milliards de livres par la Banque d'Angleterre, directement auprès des entreprises et non plus seulement auprès des banques. Celles-ci ont été durement touchées hier en Bourse, le titre du nouvel ensemble fusionné Lloyds-HBOS ayant particulièrement été touché, en baisse de 34 %. page 21

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.