« La capacité d'investissement est passée à zéro »

« J'ai hérité lors de mon élection en 2008 d'un lourd passif de la municipalité précédente [ex-FN, Ndlr] et le vote du budget 2009 a eu lieu dans un contexte budgétaire extrêmement contraint. L'audit que j'ai demandé à mon arrivée au cabinet Ernst & Young a montré une croissance de plus de 1.000 postes du personnel communal en sept ans. La capacité d'investissement est passée de 126 millions à? zéro. C'est vrai, les taux des taxes foncières et d'habitation viennent d'être augmentés de 15 %, mais Ernst & Young préconisait 22 % !De plus, la ville de Nice a accordé les abattements les plus importants autorisés par la loi afin de réduire la pression fiscale sur les ménages les plus modestes. J'ai aussi fait le choix d'un plan d'économies pour une gestion plus rationnelle : limitation des dépenses de fonctionnement avec la mutualisation de plusieurs services avec la communauté urbaine Nice-Côte d'Azur, non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux sauf dans les secteurs prioritaires comme la sécurité, les crèches, l'éducation. Nous avons aussi décidé des économies sur les cérémonies et les événements ainsi que la vente du patrimoine de la ville qui n'est plus utilisé. » nchristian estrosi, maire de nice (ump)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.